Conférence territoriale PACA : vers la mort de l’absurde plagiat, de l’assemblée « bis »…

16388193_1830520043903780_6745685530874038632_nCommuniqué de presse de Marion Maréchal-Le Pen, député et présidente du groupe FN au conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, et d’Amaury Navarranne, conseiller régional.

La légitimité populaire reprend tout naturellement ses droits en région Provence Alpes Côte d’Azur. L’alliance socialiste se retire de la conférence territoriale, elle qui avait cru un moment à l’absurde monstre, légalement difforme et politiquement inacceptable imposé par Christian Estrosi. Une opposition virtuelle exclue du suffrage universel.

Le Front National avait dès le départ prévenu : la représentation de nos concitoyens se construit dans les urnes, et uniquement là.

La conférence territoriale est en train de mourir née. Monsieur Estrosi n’avait su intégrer l’évidence du bon sens de notre opposition à son « bidule. » C’est au moins la nature des choses qui l’emporte sur ses créations surréalistes.

Estrosi : moi seul ai raison

sans-titre2Communiqué de presse de Patrick Deroin, secrétaire départemental du Front National des Hautes Alpes

Christian Estrosi, le président de la région PACA pense avoir de bonnes idées, le problème, c’est que les autres n’ont pas le droit d’avoir les mêmes idées que lui. Ainsi, il annonce que la région vient de débloquer 15 millions d’euros pour assurer le maintien de l’étoile ferroviaire de Veynes. Amaury Navarranne, conseiller régional FN des Hautes alpes, soucieux de l’avenir du ferroviaire dans notre département, avait présenté un voeu, étayé d’arguments circonstanciés, allant dans ce sens, adopté le 17 octobre par le Comité du Massif alpin, mais que Christian Estrosi avait demandé le 3 novembre à sa majorité au conseil régional de repousser.

Le Front National, proche du peuple connait les problèmes du peuple et propose des solutions qui vont dans l’intérêt du peuple. Christian Estrosi part du principe que le Front National, pourtant seule opposition au conseil régional, ne peut avoir de bonnes idées. Monsieur Estrosi est sectaire, cela nous le savions déjà. Mais qu’en pensent ses électeurs socialistes, dindons un jour mais peut-être pas dindons toujours ?

Tunnel du Chambon : une bouffée d’oxygène

tunnel%20chambonCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA et de Patrick Deroin, secrétaire départemental du Front National des Hautes-Alpes.
 –
L’ouverture du nouveau tube du tunnel du Chambon qui vient pallier à la coupure de l’axe Grenoble-Briançon suite à l’effondrement du premier, est une véritable bouffée d’oxygène pour les habitants et professionnels de La Grave et de la vallée de la Guisane.
 –
Le groupe Front National se félicite de cette nouvelle, nous étant largement associés aux travaux du conseil régional pour apporter les financements nécessaires. Il nous faudra aussi soutenir les efforts pour que, toute la saison, soient assurées, sans coupure de cet axe, les améliorations nécessaires à sa viabilité permanente.
 –
À présent un autre gros chantier doit retenir l’attention de la collectivité régionale : la liaison Monestier de Clermont – La Saulce (A51), une jonction, si ce n’est autoroutière, au moins par la deux fois deux voies que nous avions intégrée à notre programme régional. Christian Estrosi s’y était également engagé : le désenclavement des Hautes-Alpes ne doit pas être qu’une promesse.

Migrants : que veut vraiment la majorité d’Estrosi ?

Patrick.deroin.FN.05Communiqué de presse de Patrick Deroin, secrétaire départemental du Front National des Hautes-Alpes
 –
Le vendredi 21 octobre, à l’occasion d’une réunion sur l’arrivée des migrants à Guillestre, le préfet des Hautes-Alpes, Philippe Court, a souligné sa satisfaction de n’avoir vu aucun maire du département refuser l’arrivée de migrants dans les communes sollicitées. Ce mercredi 26 octobre, Christian Estrosi, président de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, déclare : « J’ai été le premier à m’opposer à cette espèce de répartition de quotas. Je m’oppose à la venue de migrants de Calais en PACA. On nous propose 1175 migrants »
 –
Mais alors Chantal Eyméoud, maire d’Embrun et 2ème vice-présidente de la région PACA, a donc accepté cette arrivée de clandestins dans sa commune… On aurait pu s’attendre à un minimum de cohérence avec son président… La vérité est en fait plus simple : la communication de cette pseudo-droite varie en fonction des lieux, des périodes, des intérêts personnels de chacun, sans vision du bien commun. Par exemple au Parlement européen, ils votent tous et d’une seule main les quotas de « migrants » dans l’Union.
Le Front National lui, continue de proclamer haut et fort : ni de grande jungle à Calais, ni de petites jungles en province.