Leçons pour un déplacement du 1er ministre à 150.000€ le trajet…

40790371_2156024131353368_8219165935240478720_nCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur


Le Canard Enchaîné de ce jour fait le calcul du coût de déplacement fin août du Premier ministre Édouard Philippe dans les Hautes-Alpes, lors des Assises de l’eau. Ce jour-là, il n’a pas apporté plus qu’une annonce sur une « aide » au règlement de la facture pour certains particuliers et le nécessaire entretien des canalisations par les collectivités.


Selon le palmipède, sur la base des coûts estimés par la Cour des comptes, 150.000€ auraient été nécessaires pour effectuer le trajet. Des problèmes météos et un agenda chargé auraient obligé la monopolisation de deux avions et de deux hélicoptères.


Pour le Rassemblement National, ce montant exorbitant est tout simplement la preuve, s’il en était besoin, de l’enclavement perpétuel des Hautes-Alpes et de ses grandes difficultés d’accès. L’absence d’un plan d’aménagement du territoire cohérent accentue ces déséquilibres. La leçon du 28 août servira-elle au gouvernement ? Dans les Alpes du Sud on supporte cela depuis déjà trop longtemps…

Publicités

Tunnel du Chambon : une bouffée d’oxygène

tunnel%20chambonCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA et de Patrick Deroin, secrétaire départemental du Front National des Hautes-Alpes.
 –
L’ouverture du nouveau tube du tunnel du Chambon qui vient pallier à la coupure de l’axe Grenoble-Briançon suite à l’effondrement du premier, est une véritable bouffée d’oxygène pour les habitants et professionnels de La Grave et de la vallée de la Guisane.
 –
Le groupe Front National se félicite de cette nouvelle, nous étant largement associés aux travaux du conseil régional pour apporter les financements nécessaires. Il nous faudra aussi soutenir les efforts pour que, toute la saison, soient assurées, sans coupure de cet axe, les améliorations nécessaires à sa viabilité permanente.
 –
À présent un autre gros chantier doit retenir l’attention de la collectivité régionale : la liaison Monestier de Clermont – La Saulce (A51), une jonction, si ce n’est autoroutière, au moins par la deux fois deux voies que nous avions intégrée à notre programme régional. Christian Estrosi s’y était également engagé : le désenclavement des Hautes-Alpes ne doit pas être qu’une promesse.