Lorsque les pouvoirs publics nous font la misère en accueillant toute la misère du monde

DSCF1505Communiqué de presse de Cyril Gamba, délégué départemental adjoint du Rassemblement National des Hautes-Alpes.


Les haut-alpins ayant reçu leur avis de Taxe Foncière ont été abasourdis par l’augmentation constatée. Jusqu’à présent les collectivités locales permettaient de limiter le matraquage fiscal que nos concitoyens subissent de toutes parts. Le Département par exemple, pouvait faire le nécessaire pour ne pas faire peser d’impôts supplémentaires à ses administrés. Nous savons désormais que ce n’est plus sa volonté après l’augmentation de plus de 5 points du taux de la taxe foncière.


Mais le scandale réside aussi dans l’attribution de ces nouveaux moyens. En effet, suite à cette décision de faire payer les haut-alpins il n’est pas envisagé de leur rendre leur argent par un quelconque projet bénéficiant à tous, mais, une fois de plus cela servira à financer l’accueil de migrants provoquant d’ores et déjà un flux continu vers notre territoire.
Les Hautes-Alpes sont à la France ce que l’Italie est à l’U.E, un territoire qui doit prendre en charge les nouveaux arrivés étrangers sans que les autorités dont il dépend ne lui vienne en aide en lui accordant les moyens nécessaires. Pourtant, avec la volonté du peuple les lignes ont bougé en Italie.

Certains voient dans l’immigration une main d’œuvre flexible et malléable, d’autres y voient une chance de « relancer la démographie » qui n’est plus la nôtre. Il faut en finir avec cette hypocrisie. Il est urgent de retrouver notre souveraineté dans le domaine de la protection de nos frontières et réserver la libre circulation aux Européens. En marche pour une Europe des Nations et des Libertés !

Publicités

Tout va très bien, Madame la Marquise

DSCF09642Communiqué de presse de Cyril Gamba, délégué départemental adjoint du Front National des Hautes-Alpes
 
Ce matin, des militants pro-immigration se sont rassemblés devant le tribunal de Gap afin de soutenir leurs trois compagnons poursuivis pour « aide à l’entrée irrégulière sur le territoire français en bande organisée ».
 
Malgré leur argument selon lequel ils porteraient secours à des personnes en danger, la vérité est toute autre. Il serait bon de rappeler que ces « 3 de Briançon » ont été interpelés alors qu’ils participaient à faire entrer des dizaines de clandestins par le col de Montgenèvre et que cela était parfaitement organisé. On se souvient aussi de vidéos montrant l’agressivité de ces extrêmes manifestants de gauche, faisant ainsi reculer…les forces de l’ordre. Ces images avaient choqué de nombreux français à juste titre.
 
Ce matin, fidèles à leur réputation, certains manifestants ont scandés des slogans contre ces mêmes forces de l’ordre. Il serait de bon ton de ne plus leur accorder d’autorisation de manifester n’importe où, n’importe quand et avec n’importe qui.
 
Les élus actuels sont faibles, pour preuve, certains assistent à ces rassemblements prônant l’illégalité. Les élus présents ne sont pas dignes des responsabilités qui leurs sont confiées. Cela ne les gênent-ils pas d’être assimilés à des anarchistes ? 

Lorsque les immigrationnistes imposent leur idéologie jusque sur le monument aux morts pour la France

_copie-0_P5280003
Communiqué de presse de Cyril Gamba, délégué départemental adjoint du Front National des Hautes-Alpes
 
Discipline et respect ne font définitivement pas partie du vocabulaire des immigrationnistes. Ils l’ont démontré une fois de plus en déposant des gerbes au pied du monument aux morts de Gap suite aux décès survenus dans les Alpes de migrants tentant d’entrer illégalement sur notre territoire.
 
Ce monument est dédié aux morts pour la Patrie et personne ne devrait s’octroyer le droit d’y exposer ses sentiments pour des causes personnelles
Cette provocation ne doit pas rester sans réaction afin que ces militants pro-immigration ne réitèrent pas un tel détournement.

Fin de la récréation !

DSCF09642Communiqué de presse de Cyril Gamba, délégué départemental adjoint du Front National des Hautes-Alpes

Hier soir la gare de Briançon était vidée de ses occupants illégaux : migrants et membres d’associations d’extrême-gauche. Le Front National tient à saluer le travail des CRS et des policiers, qui, avec les gendarmes, de Notre-Dame-des-Landes à Briançon font face aux mêmes énergumènes qui défendent l’illégalité partout où ils passent. Soulignons quand même qu’il est choquant que les associations n’aient pas elles-mêmes nettoyé la gare après son occupation, laissant ainsi les forces de l’ordre se transformer en déménageurs.

Suite à cette nouvelle arrivée massive de clandestins, la réaction de M. Fromm est déconcertante. Remplie de fatalité, se demandant comment en accueillir toujours davantage en distribuant toujours plus de moyens. Aux yeux de M. Fromm, être Maire de Briançon, élu de Tombouctou, ou nouvel élément du village global, cela semble être la même chose. Les Briançonnais méritent beaucoup mieux. N’était-ce pas l’appel d’air créé par les avantages qu’offre notre pays et la publicité qui en est faite par une minorité organisée en associations qui fait que ces migrants arrivent toujours plus nombreux chez nous ?

Le Front National soucieux de faire respecter la Loi demande l’expulsion immédiate des personnes en situation irrégulière ainsi que la condamnation de toute personne participant à une filière de passeurs.

Transformation de la Providence : la fausse bonne idée

DSCF09642Communiqué de presse de Cyril Gamba, délégué départemental adjoint du Front National des Hautes-Alpes

Réhabiliter un couvent en 90 logements sociaux, l’idée part d’un bon sentiment. Seulement, la ville de Gap en est d’ores et déjà dotée d’environ 18%. Peut-être faudrait-il d’ailleurs s’alarmer de la nouvelle législation imposant aux communes de plus de 15000 habitants un taux de 25% ?!

Déjà proposé à l’achat à l’OPH en 2017, ce bien était semble-t-il trop cher. Alors on peut légitimement se demander pourquoi ce qui était impossible l’année dernière l’est aujourd’hui ?

Accessibles et spacieux, ces bâtiments avaient tous les avantages  pour être transformés en une nouvelle Mairie, comme le souhaitait à l’époque M. Bernard-Reymond et ainsi ressembler un tant soit peu à une providence pour les Gapençais.

 

Plus c’est gros, plus ça passe

DSCF09642Communiqué de presse de Cyril Gamba, secrétaire départemental adjoint du Front National des Hautes-Alpes

Les Gapençais ont eu la surprise d’apprendre que Karine Berger, conseillère municipale d’opposition de leur ville et ancien député a décidé de démissionner du conseil municipal faisant opportunément « monter » le suivant de liste, son ami politique Christophe Pierrel. Ce dernier fera donc son entrée au conseil municipal avec un peu de retard, ou pour certains par anticipation sur les prochaines échéances municipales…

Cette annonce doit être vue comme ce qu’elle est : les Gapençais qui n’ont jamais élu M. Pierrel le voient revenir par la petite fenêtre dans la vie politique locale.

Visite de la fédération des CUMA des Hautes-Alpes

Amaury Navarranne, conseiller régional, rencontrait hier après-midi, avec Patrick Deroin (Secrétaire Départemental FN05) et son adjoint Cyril Gamba la fédération des CUMA des Hautes-Alpes, son président Guillaume Lesbros et des membres de son conseil d’administration. Des échanges passionnants avec ces acteurs du monde agricole et des problématiques sur lesquelles nous travaillons et où nous avons pris l’engagement d’agir.

Délinquance étrangère : une nouvelle qui fait peur !

DSCF09642Communiqué de presse de Cyril Gamba, secrétaire départemental du FNJ et responsable du secteur du Laragnais.

Au soir du 31 octobre, des actes de délinquances ont été dénombrés sur la commune de Gap, une fois de plus. Il a été notament question de violation de domicile. Arrêtés, les individus concernés répondront de leurs actes devant la Justice. Espérons-le.

Espérons-le, car de toute évidence l’État de droit n’a pas été respecté jusqu’à présent quant à la situation irrégulière de l’un d’eux. Pourquoi la France n’est-elle pas capable de faire appliquer ses propres lois en 2017 ? Il ne suffit pas de dire que l’on refuse une personne sur notre territoire, (visiblement à juste titre !) mais il faut le faire…

Cette situation n’est pas propre aux Hautes-Alpes, mais pour autant, la multiplication des délits liés à l’immigration n’émeut pas nos députés alpins. Nous devons réaffirmer l’esprit initial du droit d’asile et expulser les délinquants et criminels étrangers au même titre que les migrants illégaux, qui, rappelons-le, enfreignent la loi dès lors qu’ils ont un pied sur le territoire national.

Réinstallons les portes de notre maison France, et expulsons pour mieux nous protéger !

23131972_912555258897887_5114164680173169915_n

Motards et FN 05 en colère

DSCF09642Communiqué de presse de Cyril Gamba, secrétaire départemental du FNJ et responsable du secteur du Laragnais.

Ce samedi de nombreux motards ont manifesté pour dénoncer de nouvelles réglementations. Au travers de cette initiative, les motards en colère on prit la parole pour l’ensemble des usagers de la route qui sont dorénavant une des cibles privilégiées du gourvernement. N’ayant pu être présent physiquement, je souhaitais leur apporter mon soutien.

Les motards, comme les automobilistes, on le sentiment d’être criminalisés du simple fait de prendre la route. Pour tous ceux qui n’ont rien à se reprocher, cela doit cesser.
Pourtant, les nouvelles restrictions prisent ici et là ne vont pas dans ce sens (véhicules de plus de 15 ans interdits dans les grandes villes, contrôle technique renforcé…).

On nous répondra : « écologie », certes, mais le Front National rappelle son souhait que cette écologie ne soit pas punitive, ni pour les automobilistes, ni pour les entreprises. L’exemple du contrôle technique renforcé qui entrera en vigueur en 2018 n’est pas un exemple anodin. En effet, il sera appliqué en vertu d’une directive européenne (encore une), et les Français savent que ce qui est bon pour l’UE ne l’est pas forcément pour notre pays.