7 mai 2017 : l’heure du choix c’est maintenant !

18010628_189303478256482_9005691036150200363_nJuin 2020, 5h du mat. Tu te lèves, déjà épuisé et stressé. Tu n’as que 40 minutes avant de courir attraper ton train. Depuis que ton patron t’a envoyé bosser a 150 km de chez toi, c’est l’enfer, tu ne touches plus terre. Mais avec le renforcement de la loi El Khomri et du pouvoir du gros patronat, les droits du travail ont disparu : on t’a dit que c’était ça ou la porte. A 44 ans, on n’appelle pas ça avoir le choix…

Avec la voiture, c’était plus pratique, mais on te l’a volée un soir que tu étais sorti en ville. On l’a retrouvée carbonisée le lendemain, dans une cité. Les banquiers tout puissants te refusent un prêt pour en acheter une autre car tu ne gagnes pas assez d’argent…

Hier, ta gosse de 14 ans s’est faite tabasser par 10 enragés a la sortie du collège parce qu’elle portait une minijupe. Une insulte aux yeux de certains fanatiques, paraît-il… Normalement , tu avais rendez-vous avec le proviseur du collège ce soir, mais avec les heures sup. (non rémunérées bien sûr) que tu dois faire chaque jour pour venir à bout de tout le boulot qu’on t’impose, tu sais que tu ne pourras pas…

Ton fils de 24 ans dort encore. Après avoir fait 5 ans d’études, il est épuisé de se tuer au travail pour un salaire de misère et des CDD à la chaîne qui ne lui permettront jamais de démarrer dans la vie. Il n’a pas d’autre choix que de rester chez vous ou de partir travailler à l’étranger. S’il fait ça, tu ne le verras plus, mais tu n’as pas le cœur de le contredire quand il te dit qu’il n’a aucun avenir dans ce pays.

Il y a 3 ans, tu étais content parce qu’au prix de beaucoup de sacrifices, tu avais enfin fini de rembourser ton prêt immobilier. Tu pensais pouvoir souffler un peu, mais voilà, avec la nouvelle taxe exorbitante sur les logements déjà payés, tu peux définitivement renoncer à te payer de belles vacances.

Tu n’en peux plus de cette vie d’esclave, tu as hâte que cela finisse. Mais vu que le gouvernement a encore reculé l’âge de la retraite, et avec la vie stressante que tu mènes, tu auras crevé avant d’y arriver…

Chaque mois, tu te demandes avec désespoir comment tu vas pouvoir joindre les 2 bouts. Entre les taxes, les impôts et l’augmentation des prix, tu sais que tu ne tiendras pas indéfiniment. Il faudra probablement te résoudre à vendre la maison que tu voulais léguer à tes enfants, faute de pouvoir en payer tous les frais. Tu te relogeras dans un trou à rats pour un loyer exorbitant. Car bien sûr, toi, tu ne bénéficieras d’aucune aide sociale puisque tu bosses…

Tu repenses souvent à 2017, l’élection de Macron. Toi-même tu as voté pour lui, tu étais content qu’il soit élu. Il n’avait pas l’air dangereux, plutôt brillant même, et puis surtout, tu avais tellement peur que le FN ne passe… Et tu ne voulais pas voter blanc, tu disais que ça ne servait à rien, que le plus important était de contrer l’extrême droite…

Et à présent, c’est trop tard. Qu’est-ce qui servirait encore à quelque chose aujourd’hui pour les gens comme toi ? Pourtant, tout était plus ou moins annoncé dans son programme… Mais qu’ils étaient crédules les gens comme toi, le « petit milieu français », « les pauvres », comme dit ouvertement le président Macron, du haut de la vie luxueuse qu’il mène avec ses amis du CAC 40. Peut-être grâce à ton vote…

À vous de voir ce que vous voulez….

Macron et son programme « social »

 

17953008_1722454257770891_8922632864335028761_nBillet d’humeur de Jean-Luc Cerezo, responsable Front National de la ville de Gap.

Le programme social de MACRON est en vérité un plan social de grande ampleur.

Il souhaite plus d’Europe, sans en changer les règles, alors que la plupart des candidats aux élections présidentielles ont dénoncé cette institution, il veut malgré tout davantage de mondialisation.

Monsieur MACRON souhaite maintenir la directive détachement des travailleurs et continuer la « distribution » de visas pour les étrangers.

De fait, l’ouverture du monde comme il le souhaite (c’est-à-dire sans contrepartie fiscale) signe la fin de notre pays, de notre économie, c’est évident, la concurrence déloyale sera notre perte.

Il souhaite ainsi légitimer l’entrée d’une immigration économique.

Pour autant, il laisse aux français cette loi travail qui normalise le CDD et appauvrit notre peuple en le privant de la sécurité de l’emploi.

Monsieur MACRON veut nous soumettre.

Vous les ouvriers, vous les artisans, vous les commerçants, vous les fonctionnaires, vous les médecins, vous les patrons de PMI PME, ne laisser pas la démagogie s’emparer du pouvoir.

Vous qui êtes sans emploi, vous les retraités, ne laissez pas notre pays avec encore plus de misère, car le choix est simple, si nous accueillons plus que notre budget ne nous le permet, vous en serez les premières victimes, l’augmentation de la CSG est un premier un signe, il y en aura d’autres soyez en sûr.

Notre agriculture qui fait face depuis des années à la concurrence déloyale plébiscitée par Bruxelles et nos dirigeants, notre agriculture mourra, comme notre industrie.

Nous assistons depuis des années à la vente de notre patrimoine, nos vignobles, nos châteaux, nos entreprises ou du moins ce qu’il en reste.

Ce sera le reniement de notre histoire, de notre culture si d’affaire Monsieur MACRON s’empare du pouvoir. Il n’est pas, et vous le savez bien, attaché à notre patrimoine, à notre culture, il est pour une culture mondiale, c’est le contraire d’un patriote.

Macron est le parachute doré du grand capital, et de la finance.

Ses amis se sont réunis autour de lui, ils auraient pu tout comme lui être banquier, seul l’argent et le pouvoir de l’argent les intéresse.

MACRON, c’est la casse de notre économie, c’est le privilège de certains face à la précarité de beaucoup d’autres, les riches n’ont jamais été aussi riches, nos pauvres de plus en plus pauvres et de plus en plus nombreux, l’écart se creuse, les 30 glorieuses sont loin derrière nous, nous assistons depuis des années à une régression sociale sans précédent.

Notre pays a besoin d’un sursaut national, Marine LE PEN attend vos suffrages et votre collaboration.

Le vrai visage de l’extrémisme

5887d10cc3618884798b472f

Billet d’humeur d’un patriote haut-alpin.

Quelle tristesse d’entendre encore les médias parler des Républicains et du Parti Socialiste comme étant respectivement de droite et de gauche alors qu’ils se rejoignent en un centrisme flagrant.

Quelle tristesse de les entendre parler du Front National comme étant un parti fasciste. Bientôt le Front de Gauche sera peut-être aussi comparé aux affreux bolcheviques.

Sans droite et sans gauche, comment peuvent-ils encore parler d’extrême droite et d’extrême gauche ?

Il ne reste qu’un seul extrémisme en France. Un extrémisme qui s’oppose à ceux que l’histoire a connu, un extrémisme qui tire moins du rhinocéros que de la vipère vicieuse et sournoise qui se glisse dans les hautes herbes pour vous mordre par derrière. Cet extrémisme est l’extrémisme libéral, porté aujourd’hui par Emmanuel Macron, uni par un slogan « En Marche ».

Voyez-le cracher son mépris à la classe ouvrière, poumon de la France.

Voyez-le remuer en tous sens, finalement bébé Hollande a bien pris de maman Nicolas aussi.

Voyez-le hurler comme un forcené des messages sans fond lors de ses meetings.

Voyez ses soutiens ! Hue dinosaure de la politique, Delanoë dont l’héritage reste Paris-plage, Cohn-Bendit dont le principal chapitre de la biographie parlera sans doute de pédophilie…

Ils se sont battus au 1er tour contre républicains et socialistes, il ne s’agissait apparemment que de préliminaires avant une tendre orgie en coulisse entre personnes d’ambitions. Des ambitions comme celles de gouverner ensemble un immense pays nommé Europe, aux dépends des intérêts d’une France meurtrie par ces banquiers orateurs.

Comptez les camions espagnols, polonais, roumains, circulant sur nos routes.

Regardez de mauvais parents attaquer la France en justice parce qu’ils n’ont pas su empêcher leurs enfants d’aller faire le Jihad.

Vomissez quand vous entendez ces oligarques dire qu’ils vous écoutent sans rien faire. Depuis trente ans la France est dirigée par un centre qui n’a d’égal à son arrogance que son  égoïsme.

Vous avez connu le centre, ne votez pas pour son extrême !

CD

En route vers la victoire !

sans-titre

La fédération du Front National des Hautes-Alpes organisait un déplacement en bus afin de répondre présent lors du grand meeting de Marine Le Pen à Nice pour l’entre-deux-tours !

Le dernier wagon

Billet d’humeur de Jean-Luc Cerezo, responsable Front National de la ville de Gap

10359497Le parti socialiste est en décomposition avancée, il ne reste que quelques fidèles pas vraiment convaincus.

Quelques-uns s’accrochent, beaucoup décrochent.

Ils ont senti le vent tourner, ils suivent leur prédicateur, Manuel VALLS et bien d’autres socialistes ont rejoint le camp MACRON, il faut bien sauver les meubles, MACRON décrié il n’y a pas si longtemps par le pouvoir en place, n’avait-il pas critiqué et quitté le gouvernement auquel il appartenait.

À présent tout a changé, tout ce petit monde est d’accord, on peut se demander sur quoi, les ennemis d’hier sont les amis d’aujourd’hui.

Il en vient même de la droite, le centre n’en parlons pas, il n’a jamais su où il allait, changeant de bord à chaque élection, c’est qu’on appelle…un parti de conviction…

Le Chef de l’État qui se doit d’être intègre de par sa fonction a pris la parole et s’immisce dans la campagne présidentielle, mettant en garde les électeurs sur un vote « populiste » de droite comme de gauche.

Le dernier train socialiste est en route, aux commandes : MACRON, qui conduit péniblement ce convoi hétéroclite, composé d’hommes et de femmes du passé, chaque homme politique peu importe sa couleur, ses engagements, sa famille politique a sa place, chacun s’accroche au dernier wagon, la plupart veulent des places, c’est certain.

Vous les politiques, vous avez pendant des années, oubliés, le train du désespoir, le train du renoncement, le train de la pauvreté, le train de l’oubli, le train de la peur et vous osez maintenant prétendre que vous avez compris les incompris, c’est juste indécent.

Pour vous, ces trains étaient des trains fantômes, vous ne les avez pas vu ou vous n’avez pas voulu les voir…

Les Français dans la difficulté auront compris votre stratégie, à l’approche des élections vous pensez à eux, vous promettez, les promesses n’engagent que vous, et puis plus rien ne se passe, comme d’habitude.

MACRON promet, il promet d’augmenter la CSG, il promet de baisser l’impôt sur la fortune, qui de nous est concerné par cette réforme, il promet d’augmenter le nombre d’étrangers en France en favorisant les visas, à croire que nous n’avons pas de crise chez nous, c’est tout simplement insensé.

Il veut, et c’est plus grave, mettre en péril notre culture, notre histoire, nos valeurs, nos coutumes, relisez ses discours et déclarations, ils sont édifiants.

Ceux qui ont conduit notre pays à la ruine ne changeront rien, ils ne feront qu’aggraver cette situation, en privilégiant le mondialisme, le libre-échangisme sans règle aucune, dans une Europe passoire, à bout de souffle, désemparée et inefficace.

Il faut sauver notre pays, la France, c’est la mission première de Marine le PEN.

C’est un défi, car elle se bat contre tous ou presque tous, des intérêts financiers sont en jeu.

Nous luttons, nous vaincrons, certain de défendre la bonne cause, votre cause.

VIVE MARINE.

Pierre-Bernard Reymond et Joël Giraud : tous derrière Macron

sans-titre2Communiqué de presse de Patrick Deroin, secrétaire départemental du Front National des Hautes-Alpes

En 2015, à l’occasion des élections régionales, les socialistes avaient appelé à voter pour Christian Estrosi. On se doutait bien que ce marché, passé entre une fausse gauche  et la pseudo droite, était une dette qu’il faudrait bien rembourser un jour. C’est fait : Pierre Bernard-Reymond appelle à voter pour Macron. Il rejoint en cela son compère Joël Giraud, qui tout radical de gauche qu’il se proclame, ne soutient pas le candidat adoubé par son parti et se range également derrière Emmanuel  Macron.

Marine Le Pen, dont la devise est :  « Au nom du peuple », ne passe pas par telle ou telle alliance de circonstance pour briguer le poste suprême de notre démocratie. Elle s’adresse au peuple et tiendra sa légitimité du peuple. La France, dans la situation où elle se trouve suite à tant d’années d’incurie, a besoin d’une poigne ferme pour redresser et tenir la barre. Les  compromis, obligatoires pour faire avancer un navire où le capitaine devra tenir compte de ses seconds  qui vont de la droite molle à la gauche marxiste en passant par l’extrême-centre, le pousseront à faire des ronds dans l’eau, sans jamais tenir aucun cap.

Au fait, deux personnalités de la politique haut-alpine, soi-disant opposées, sensées redonner le goût de la politique à leurs concitoyens et qui s’entendent comme larrons en foire, ça ne vous rappelle rien ? Dommage que le Front National n’ait pas été invité à ce pseudo-débat, il l’eut fait avancer, au lieu d’endormir son auditoire.

Première circonscription des Hautes-Alpes : Patrick Deroin candidat du Front National

sans-titre2Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, membre du comité central du Front National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur
Marine Le Pen a donné il y a quelques jours à Patrick Deroin l’investiture du Front National dans la première circonscription des Hautes-Alpes.
Né le 11 mai 1953 à Paris, père de deux enfants, cet ancien officier de Marine ayant quitté le service actif en 2009 s’installe alors dans les Hautes-Alpes où il continue jusqu’en 2016 à servir ans la réserve opérationnelle interarmées. Préférant être acteur que spectateur, il adhère au Front National en 2009 pour mettre ses actes en adéquation avec ses convictions, mouvement dont il est aujourd’hui notre secrétaire départemental. Il a notamment été candidat aux élections départementales et régionales de 2015.
Animateur bénévole dans de nombreuses associations, amateur de jardinage, de randonnées et passionné par les trains et les transports ferroviaires, il sera le recours des patriotes pour les représenter à l’Assemblée nationale en juin prochain pour y défendre la France et les Français d’abord !

Le bal des vampires

Billet d’humeur de Jean-Luc Cerezo, responsable Front National de la ville de Gap.

Ils sont tous assoiffés de pouvoir, tous ces anciens ministres, MACRON, FILLON, ont gouverné notre pays avec le résultat que l’on connaît.

Ces candidats ont oublié un peu vite leurs échecs, leurs idéologies qui ont conduit notre pays dans l’abime.

MACRON, FILLON veulent nous conduire à une mondialisation effrénée où le Français sera un individu parmi les autres individus, de nations, de cultures, de coutumes différentes dans notre propre pays : la France. Car c’est de cela dont il s’agit, ce sera à nous d’accepter tout et n’importe quoi.

MACRON souhaite partager notre pays à qui veut bien venir et ils sont nombreux, attirés par les généreuses conditions d’accueil de la France.

Il n’a cure de notre histoire, de notre civilisation, de notre culture, il oublie un peu vite qu’il est en France et qu’il doit défendre les Français…

Allons-nous nous soumettre ?

Ces habitués de l’échec veulent encore et un peu plus purger les classes moyennes mais aussi les gens en difficulté, CSG augmentée pour l’un, TVA pour l’autre…

Européistes convaincus, ils veulent continuer avec Bruxelles cette mascarade, qui consiste à gouverner par procuration et de fait accorder les pleins pouvoirs à l’UE, nous n’avons pas besoin d’une marionnette à l’Élysée.

Marine LE PEN est une femme de caractère qui ne se laissera pas dicter sa pensée, le pouvoir en place, les médias, le grand capital, rien ne détournera Marine Le PEN de son projet, de sa mission sauver la France et les Français.

D’un côté l’Union Européenne, de l’autre l’union des Français et Patriotes.