Désarmer la police : pour mieux protéger qui ?

sans-titre2Communiqué de presse de Patrick Deroin, secrétaire départemental du Front National des Hautes-Alpes.

Le développement des polices municipales est une nécessité pour faire face  aux nouveaux phénomènes d’insécurité. Les missions et fonctions de ces policiers « locaux » ne sont pas totalement identiques à celles des policiers nationaux et gendarmes. En revanche, les voyous, eux, ne font plus de différence : l’uniforme est leur ennemi. Tout le monde est à peu près d’accord sur ce constat… sauf visiblement quelques résidus d’une gauche archaïque, illustrée à Gap par le groupe d’opposants appelés « Tous capables-G.A.U.C.H.E. »
 –
Ce rassemblement dénonce depuis quelques jours et de manière virulente, l’autorisation (nécessaire et évidente pour tous) donnée par la ville de Gap pour l’armement de ses policiers. Toute idée peut être défendable, à condition de défendre la population ; l’angélisme n’a pas sa place en politique.  Le rôle du policier n’est pas celui de l’assistante sociale. Face au criminel qui tire avant de réfléchir, le policier doit avoir les moyens de se défendre et de défendre les autres.
 –
Le Front National, conscient des réelles attentes de la population et loin des postures basées sur la seule idéologie, réaffirme de manière sensée, pragmatique et légale que face à l’accroissement des actes terroristes et crapuleux nos policiers doivent partout être en mesure de se défendre et de nous défendre.

Épidémie de grippe : l’urgence de remettre de l’ordre

urgence-infirmierCommuniqué de presse de Patrick Deroin, secrétaire départemental du Front National des Hautes-Alpes, et d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur
 
Alors que l’épidémie débutait il y a quelques jours, le ministre de la santé Marisol Touraine appelait tous les porteurs de symptômes grippaux à se rendre dans un service d’urgence, sans en prévoir les saturations évidentes.
 –
Dans les Hautes-Alpes, la forte fréquentation des urgences a donné lieu à une très bonne capacité d’adaptation du personnel de santé de nos hôpitaux, palliant l’incurie des politiques qui ne tirent jamais les leçons de leurs erreurs. La situation semble se calmer mais les risques de rechute sont encore forts. 
 –
Cette situation met en outre en avant la nécessaire réforme en profondeur de notre système de santé que Marine Le Pen et le Front National veulent engager, loin des funestes projets de sape sanitaire d’un François Fillon ou des « automédications numériques » d’un Emmanuel Macron. 

Estrosi : moi seul ai raison

sans-titre2Communiqué de presse de Patrick Deroin, secrétaire départemental du Front National des Hautes Alpes

Christian Estrosi, le président de la région PACA pense avoir de bonnes idées, le problème, c’est que les autres n’ont pas le droit d’avoir les mêmes idées que lui. Ainsi, il annonce que la région vient de débloquer 15 millions d’euros pour assurer le maintien de l’étoile ferroviaire de Veynes. Amaury Navarranne, conseiller régional FN des Hautes alpes, soucieux de l’avenir du ferroviaire dans notre département, avait présenté un voeu, étayé d’arguments circonstanciés, allant dans ce sens, adopté le 17 octobre par le Comité du Massif alpin, mais que Christian Estrosi avait demandé le 3 novembre à sa majorité au conseil régional de repousser.

Le Front National, proche du peuple connait les problèmes du peuple et propose des solutions qui vont dans l’intérêt du peuple. Christian Estrosi part du principe que le Front National, pourtant seule opposition au conseil régional, ne peut avoir de bonnes idées. Monsieur Estrosi est sectaire, cela nous le savions déjà. Mais qu’en pensent ses électeurs socialistes, dindons un jour mais peut-être pas dindons toujours ?

Les primaires

sans-titre6Billet d’humeur de Jean-Luc Cerezo, responsable Front National de la ville de Gap. 

Primaires de la  Droite et de la  Gauche, Mêmes Combats Mêmes Politiques Mêmes Échecs .

Les primaires de la droite ont donné lieu à une multitude d’accrochages, de désaccords profonds, puis pour finir de réconciliation sur l’hôtel  du partage du pouvoir.

Les républicains ont présenté 7 candidats, tous défendant un programme différent, il n’est qu’à regarder les débats télévisés de ces primaires pour se rendre compte que tous les coups étaient permis, tous les candidats étaient en désaccord, Fillon et Juppé notamment, sur les chiffres, prétendant supprimer 500 000 postes de fonctionnaires pour l’un et 250 000 pour l’autre.

Sur la sécurité sociale que l’un veut supprimer et l’autre réformer.

Sur l’âge de la retraite, même là ces deux ex-candidats aux primaires n’étaient pas d’accord.

Même désaccord sur la durée légale de travail, Fillon étant pour une durée hebdomadaire pouvant atteindre 48 heures, le maximum européen, oui Monsieur Fillon, vous êtes bien le champion de la régression sociale.

Pour autant ces adversaires d’un jour se sont réconciliés, ils se sont réconciliés tout simplement pour le partage d’un éventuel pouvoir, qui serait à n’en pas douter un pouvoir absolu, pour un poste ministériel, faisant fi de leurs divergences, de leurs désaccords.

Messieurs, vous nous avez trompé tant de fois, si vous les politiques n’avaient pas tiré les enseignements de vos échecs, les Français eux ont compris, ils ont compris que seuls vos intérêts comptaient.

Concernant les primaires de la gauche, les socialistes présenteront 7 candidats qui débattront, d’un projet différent et qui le moment venu se serreront la main, à la manière des républicains.

Que dire de Manuel Valls, notre ancien premier ministre qui, je le rappelle n’a pas réussi sa mission première et qui déclare à que veut bien l’entendre que maintenant il a changé, ce n’est plus le même, en fait c’est un socialiste sans projet social, n’oublions pas que ce gouvernement n’a eu de cesse de casser les entreprises, d’accepter les délocalisations, la concurrence déloyale, le travail détaché, il a gelé les salaires, les retraites, il a par obéissance à Bruxelles, par idéologie, permis l’installation de nombreux migrants sur le territoire français, sans tenir compte du lendemain, sans projet sérieux pour l’avenir, comme d’habitude, a-t-il au moins chiffré cet accueil qui n’a rien de provisoire, j’en doute, les français ont besoin de savoir…

Emmanuel Macron autre personnalité opportuniste et dissident du parti socialiste a lui aussi contribué à l’échec de ce gouvernement, ne l’oublions pas, lui aussi aurait changé…

Avez-vous remarqué, qu’à l’approche d’une élection qui se veut capitale pour notre pays, avez-vous remarqué que la plupart des candidats avaient par magie changé, élection oblige.

Notre force, c’est Marine LE PEN, un projet unique, un candidat unique, pas de négociation sous la table comme c’est le cas dans les autres partis et à chaque élection, par contre de la fierté, de la fierté de se battre pour la France, pour les Français.

Réouverture du tunnel du Chambon : oui, mais…

fb_20150705_23_56_32_saved_pictureCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA et de Patrick Deroin, secrétaire départemental du Front National des Hautes-Alpes
 –
Après nous être félicités de la réouverture pour la saison hivernale du tunnel du Chambon, lien historique entre le Briançonnais et le nord de la France, nous apprenons que sa fermeture nécessaire pour la fin des travaux se ferait le 6 mars 2017. Après une période longue de crise, il apparaît important de favoriser au contraire la fin de saison pour un secteur géographique qui profite d’un enneigement plus important qu’ailleurs.
 –
Si la nouvelle fermeture destinée à achever les travaux de voirie est inéluctable, pourquoi ne pas retarder la fermeture ? L’important n’est-il pas de favoriser la période hivernale ? Une réouverture à l’automne 2017 peut parfaitement s’envisager à la toute fin de l’automne… Car après le 6 mars et la fin des vacances de la dernière zone nous savons qu’une clientèle passionnée se déplace encore largement jusqu’au mois d’avril.
 –
Alors que la concurrence entre stations savoyardes et alpines se fait de plus en plus vive, le Front National, sensible à l’économie fragile de nos territoires, demande aux autorités concernées d’envisager le report de cette fermeture au lundi 3 avril 2017.

Tunnel du Chambon : une bouffée d’oxygène

tunnel%20chambonCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA et de Patrick Deroin, secrétaire départemental du Front National des Hautes-Alpes.
 –
L’ouverture du nouveau tube du tunnel du Chambon qui vient pallier à la coupure de l’axe Grenoble-Briançon suite à l’effondrement du premier, est une véritable bouffée d’oxygène pour les habitants et professionnels de La Grave et de la vallée de la Guisane.
 –
Le groupe Front National se félicite de cette nouvelle, nous étant largement associés aux travaux du conseil régional pour apporter les financements nécessaires. Il nous faudra aussi soutenir les efforts pour que, toute la saison, soient assurées, sans coupure de cet axe, les améliorations nécessaires à sa viabilité permanente.
 –
À présent un autre gros chantier doit retenir l’attention de la collectivité régionale : la liaison Monestier de Clermont – La Saulce (A51), une jonction, si ce n’est autoroutière, au moins par la deux fois deux voies que nous avions intégrée à notre programme régional. Christian Estrosi s’y était également engagé : le désenclavement des Hautes-Alpes ne doit pas être qu’une promesse.

Les Haut-Alpins ont le droit de savoir !

sans-titre2Communiqué de presse de Patrick Deroin, secrétaire départemental du Front National des Hautes-Alpes.

SIMPLES QUESTIONS :

Est-il exact que 115 migrants sont arrivés récemment à Gap dans la plus grande discrétion?
Est-il exact que ces personnes, hébergées à l’hôtel Formule 1 de Tokoro, se rendent pour meubler leurs nombreux temps libres au bowling voisin, y jouent, y consomment des boissons alcoolisées et avec l’argent des Haut-Alpins via le conseil départemental ?
Enfin est-il enfin exact qu’ils viennent récupérer leurs colis dans un local appartenant à France Terre d’asile, situé dans un immeuble de la rue du capitaine de Bresson, non prévu à cet effet et induisant de nombreux désagréments aux résidents voisins ?
Le Front National connaît déjà quelques éléments de réponses. Mais les Haut-Alpins sont-ils tous informés de ce que l’on fait de leur argent ?