Lorsque les pouvoirs publics nous font la misère en accueillant toute la misère du monde

DSCF1505Communiqué de presse de Cyril Gamba, délégué départemental adjoint du Rassemblement National des Hautes-Alpes.


Les haut-alpins ayant reçu leur avis de Taxe Foncière ont été abasourdis par l’augmentation constatée. Jusqu’à présent les collectivités locales permettaient de limiter le matraquage fiscal que nos concitoyens subissent de toutes parts. Le Département par exemple, pouvait faire le nécessaire pour ne pas faire peser d’impôts supplémentaires à ses administrés. Nous savons désormais que ce n’est plus sa volonté après l’augmentation de plus de 5 points du taux de la taxe foncière.


Mais le scandale réside aussi dans l’attribution de ces nouveaux moyens. En effet, suite à cette décision de faire payer les haut-alpins il n’est pas envisagé de leur rendre leur argent par un quelconque projet bénéficiant à tous, mais, une fois de plus cela servira à financer l’accueil de migrants provoquant d’ores et déjà un flux continu vers notre territoire.
Les Hautes-Alpes sont à la France ce que l’Italie est à l’U.E, un territoire qui doit prendre en charge les nouveaux arrivés étrangers sans que les autorités dont il dépend ne lui vienne en aide en lui accordant les moyens nécessaires. Pourtant, avec la volonté du peuple les lignes ont bougé en Italie.

Certains voient dans l’immigration une main d’œuvre flexible et malléable, d’autres y voient une chance de « relancer la démographie » qui n’est plus la nôtre. Il faut en finir avec cette hypocrisie. Il est urgent de retrouver notre souveraineté dans le domaine de la protection de nos frontières et réserver la libre circulation aux Européens. En marche pour une Europe des Nations et des Libertés !

Publicités

Décès de Patrick Deroin


patrick_deroinCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le délégué départemental du Rassemblement National des Hautes-Alpes, Patrick Deroin, vient de nous quitter. Il luttait depuis un an contre la maladie qui le rongeait, avec courage et pugnacité comme il a mené toute sa vie. Officier de Marine, il avait choisi les Alpes du Sud pour prendre sa retraite, lui qui aimait tant randonner dans ces montagnes qui élèvent l’homme.

A tous les siens, nous présentons nos sincères condoléances. Sa famille politique à laquelle il était si attaché, d’abord discrètement lorsqu’il servait la France en observant son devoir de réserve, puis publiquement dans ses nombreuses candidatures sous les couleurs du Front National, pleure un camarade. Que la Foi catholique qui l’animait puisse l’endormir à présent dans une paix certaine.

Leçons pour un déplacement du 1er ministre à 150.000€ le trajet…

40790371_2156024131353368_8219165935240478720_nCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur


Le Canard Enchaîné de ce jour fait le calcul du coût de déplacement fin août du Premier ministre Édouard Philippe dans les Hautes-Alpes, lors des Assises de l’eau. Ce jour-là, il n’a pas apporté plus qu’une annonce sur une « aide » au règlement de la facture pour certains particuliers et le nécessaire entretien des canalisations par les collectivités.


Selon le palmipède, sur la base des coûts estimés par la Cour des comptes, 150.000€ auraient été nécessaires pour effectuer le trajet. Des problèmes météos et un agenda chargé auraient obligé la monopolisation de deux avions et de deux hélicoptères.


Pour le Rassemblement National, ce montant exorbitant est tout simplement la preuve, s’il en était besoin, de l’enclavement perpétuel des Hautes-Alpes et de ses grandes difficultés d’accès. L’absence d’un plan d’aménagement du territoire cohérent accentue ces déséquilibres. La leçon du 28 août servira-elle au gouvernement ? Dans les Alpes du Sud on supporte cela depuis déjà trop longtemps…

Opération STOP IMMIGRATION à Montgenèvre

20180819_104336

Le Rassemblement National des Hautes-Alpes a organisé le dimanche 19 août 2018 à Montgenèvre de 9h à 12h une opération de sensibilisation de la population aux problèmes de l’immigration clandestine.

Deux immenses banderoles « Stop Immigration » ont été apposées de part et d’autre d’une passerelle au poste frontière.

Par cette action, qui a reçu un excellent accueil, le RN05 veut dénoncer la politique gouvernementale clairement pro-immigrationniste, caractérisée par le laxisme et l’inertie. Le RN propose de rétablir les contrôles aux frontières, la réforme du droit d’asile et de la nationalité, ainsi qu’un renouveau de la politique européenne de coopération avec les pays d’Afrique et de la Méditerranée.

Tout va très bien, Madame la Marquise

DSCF09642Communiqué de presse de Cyril Gamba, délégué départemental adjoint du Front National des Hautes-Alpes
 
Ce matin, des militants pro-immigration se sont rassemblés devant le tribunal de Gap afin de soutenir leurs trois compagnons poursuivis pour « aide à l’entrée irrégulière sur le territoire français en bande organisée ».
 
Malgré leur argument selon lequel ils porteraient secours à des personnes en danger, la vérité est toute autre. Il serait bon de rappeler que ces « 3 de Briançon » ont été interpelés alors qu’ils participaient à faire entrer des dizaines de clandestins par le col de Montgenèvre et que cela était parfaitement organisé. On se souvient aussi de vidéos montrant l’agressivité de ces extrêmes manifestants de gauche, faisant ainsi reculer…les forces de l’ordre. Ces images avaient choqué de nombreux français à juste titre.
 
Ce matin, fidèles à leur réputation, certains manifestants ont scandés des slogans contre ces mêmes forces de l’ordre. Il serait de bon ton de ne plus leur accorder d’autorisation de manifester n’importe où, n’importe quand et avec n’importe qui.
 
Les élus actuels sont faibles, pour preuve, certains assistent à ces rassemblements prônant l’illégalité. Les élus présents ne sont pas dignes des responsabilités qui leurs sont confiées. Cela ne les gênent-ils pas d’être assimilés à des anarchistes ? 

Lorsque les immigrationnistes imposent leur idéologie jusque sur le monument aux morts pour la France

_copie-0_P5280003
Communiqué de presse de Cyril Gamba, délégué départemental adjoint du Front National des Hautes-Alpes
 
Discipline et respect ne font définitivement pas partie du vocabulaire des immigrationnistes. Ils l’ont démontré une fois de plus en déposant des gerbes au pied du monument aux morts de Gap suite aux décès survenus dans les Alpes de migrants tentant d’entrer illégalement sur notre territoire.
 
Ce monument est dédié aux morts pour la Patrie et personne ne devrait s’octroyer le droit d’y exposer ses sentiments pour des causes personnelles
Cette provocation ne doit pas rester sans réaction afin que ces militants pro-immigration ne réitèrent pas un tel détournement.

Éoliennes : la destruction de nos paysages

fb_20150705_23_56_32_saved_pictureCommuniqué de presse de Patrick Deroin, délégué départemental du Front National des Hautes Alpes.

Le conseil municipal de St Julien en Beauchene vient de donner son accord à la société Valorem pour ériger six éoliennes de 144 mètres de hauteur sur sa commune. Ces constructions, destinées à satisfaire l’électorat bobo et citadin d’Emmanuel Macron se construiront aux dépens des populations concernées au premier chef, celles qui se trouvent sur les communes défigurées par ces monuments de fer et de béton. La Cour des Comptes, dont la qualité des rapports est unanimement reconnue, parle dans son langage châtié de dysfonctionnements et de coûts exorbitants pour un rendement dérisoire.

Les méfaits de ces installations sont innombrables : coût, bétonnage irréversible, pollution visuelle et sonore, destruction d’oiseaux, non-prise en compte du démantèlement mais surtout, l’on oublie que l’on a besoin d’électricité quand il fait chaud ou froid, donc en période anticyclonique, sans vent, et non quand il fait doux, donc en période dépressionnaire, là où tournent ces gigantesques moulins. Et lorsque l’on nous parle de bénéfices pour l’économie, ils profitent essentiellement aux fabricants, tous étrangers.

Les Hautes-Alpes, qui vivent essentiellement du tourisme, ne méritent pas de voir ses paysages défigurés. Les autres départements non plus d’ailleurs ; ainsi, si nos voisins bas-alpins ont pu obtenir l’annulation du projet de Peipin, un autre chantier est prévu sur la montagne de Lure, combattu par tous les défenseurs de la nature. La fédération départementale du Front National des Hautes-Alpes, à l’instar de celle des Alpes de Haute-Provence et de nombreuse autres fédérations, demande un moratoire immédiat sur le bétonnage de nos montagnes et la consultation par voie de referendum local des populations concernées.

Une vraie frontière au col de l’Échelle (05) : de jeunes militants prouvent que c’est possible !

31131138_2047165868905862_6944995111570767872_o

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller national du Front National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur (Hautes-Alpes)

Depuis hier, de jeunes militants ont matérialisé une frontière avec des filets pare neige au col de l’Echelle dans les Hautes-Alpes, lieu de passage des migrants clandestins entre l’Italie et la France. Cette action a suscité de nombreuses réactions.


Les plus hostiles ont émané de personnalités politiques ou associatives favorables à l’immigration massive, qui organisent l’appel d’air et la submersion migratoire.


Mais cet acte légitime et salutaire de cette jeunesse qui refuse de voir en spectateur le drame migratoire qui touche notre pays et notre continent a surtout été salué par une grande majorité de gens. Elle participe, dans son registre particulier et son mode d’action spécifique, à la lutte contre l’immigration massive, les mafias, les passeurs, la traite inhumaine et le déracinement.

Fin de la récréation !

DSCF09642Communiqué de presse de Cyril Gamba, délégué départemental adjoint du Front National des Hautes-Alpes

Hier soir la gare de Briançon était vidée de ses occupants illégaux : migrants et membres d’associations d’extrême-gauche. Le Front National tient à saluer le travail des CRS et des policiers, qui, avec les gendarmes, de Notre-Dame-des-Landes à Briançon font face aux mêmes énergumènes qui défendent l’illégalité partout où ils passent. Soulignons quand même qu’il est choquant que les associations n’aient pas elles-mêmes nettoyé la gare après son occupation, laissant ainsi les forces de l’ordre se transformer en déménageurs.

Suite à cette nouvelle arrivée massive de clandestins, la réaction de M. Fromm est déconcertante. Remplie de fatalité, se demandant comment en accueillir toujours davantage en distribuant toujours plus de moyens. Aux yeux de M. Fromm, être Maire de Briançon, élu de Tombouctou, ou nouvel élément du village global, cela semble être la même chose. Les Briançonnais méritent beaucoup mieux. N’était-ce pas l’appel d’air créé par les avantages qu’offre notre pays et la publicité qui en est faite par une minorité organisée en associations qui fait que ces migrants arrivent toujours plus nombreux chez nous ?

Le Front National soucieux de faire respecter la Loi demande l’expulsion immédiate des personnes en situation irrégulière ainsi que la condamnation de toute personne participant à une filière de passeurs.

On manque de place…

IMG_12191Communiqué de presse de Patrick Deroin, délégué départemental du Front National des Hautes-Alpes

Depuis le temps qu’ils arrivaient, on se doutait bien que l’on allait bientôt manquer de place. Ce moment est arrivé : on ne sait plus où installer les migrants ! Des Briançonnais ont trouvé la solution : transformer la gare en dortoir ! La MJC a prêté quelques matelas pour rendre le sol un peu plus confortable, quelques duvets et le tour est joué, un nouveau centre d’hébergement est né.

La grève des cheminots a quelquefois des effets inattendus ; certes la gare est moins utilisée et peut être utilisée à d’autres fins mais parallèlement, les clandestins qui auparavant ne faisaient que transiter par notre département ne peuvent dorénavant plus rallier les grandes métropoles telles que Paris ou Marseille et se trouvent donc bloqués dès leur arrivée dans notre pays.

Eu égard au rythme où les migrants passent le col de Montgenèvre et bientôt celui de l’Echelle, nul doute que la gare de Briancon sera elle-même saturée. A qui alors sera-ce le tour : les hôpitaux, le écoles, les gymnases ? Ou bien les appartements provisoirement inoccupés seront-ils « réquisitionnés » ? Le Front National s’élève contre cette folie d’accueillir toute l’Afrique et demande solennellement au gouvernement et à ses représentants de prendre les mesures qui s’imposent avant que la situation ne devienne totalement ingérable.

À l’heure où l’illégalité règne en maitre, nous pensons à tous ces Briançonnais qui vivent cette folie au quotidien.