Le saviez-vous ?

fn-flammeLes brèves du mois, par le Front National des Hautes-Alpes

Depuis plusieurs mois, des informations concernant au premier chef notre département, ne sont plus portées à la  connaissance des Hauts-Alpins. Des citoyens, surpris par cette discrétion, ont décidé d’informer le Front National afin que nous puissions nous faire le relais d’évènements susceptibles d’intéresser le plus grand nombre. Nous informerons donc régulièrement nos concitoyens de ce qui nous apparaît susceptible de les concerner dans leur vie quotidienne. A vous de nous aider à enrichir cette rubrique en nous transmettant des informations intéressantes et vérifiées.

 

• Dans le cadre de l’opération Sentinelle, des militaires ont tourné sur les cols autour de Montgenèvre, ce qui a permis de faire baisser de manière significative le nombre de clandestins en transit.. Comme quoi, lorsque le gouvernement utilise des moyens adaptés, il peut obtenir d’excellents résultats.

Capitale pas si douce que cela : Très peu de comptes-rendus de délits liés à la présence de jeunes désœuvrés dans les rues de Gap. . Cela n’empêche pas des rixes ponctuelles comme cela s’est passé dans le quartier sensible du Forest d’Entrais à Gap où des clandestins se sont heurtés à des jeunes locaux. Il est vrai que les clandestins, défaits par des jeunes mieux organisés et plus nombreux, se sont retirés sans demander leur reste.

Blablacar improvisé : La presse s’est faite l’écho des commentaires du président de la région, Renaud Muselier, qui s’est insurgé contre la demande faite par la police aux conducteurs de cars passant par Montgenèvre d’embarquer des migrants : avait-t-on pensé à avertir M. Muselier que cette demande s’expliquait par le refus de la police italienne de venir récupérer les clandestins arrêtes à la frontière par la PAF ?

Partageons tout : Des informations recoupées signalent la présence à Briançon de foyers de gale et de  tuberculose, et de gale à Gap.

Après l’accueil : le permis. Après le permis…la voiture ? Une trentaine de dossiers (chiffre minimum pouvant être multiplié par deux ou trois) de demandes de permis de conduire, (avec les cours afférents) concernant des migrants a été déposée à Gap. La facture sera payée par la préfecture. Un permis revient environ à 1 000 euros, nous vous laissons faire le calcul.

Les autres avant les nôtres : L’AFPA de Gap devait acheter une nouvelle machine pour former les apprentis menuisiers .La scolarisation de migrants a remis en question cet achat pour s’adapter à ces nouveaux stagiaires.

• Les résidences pour personnes âgées et centres pour handicapés sont sollicités pour héberger des migrants. Intéressés par cette ressource financière, certains sont sur le point d’accepter, en particulier dans le Champsaur.

Les autres avant les nôtres, toujours : Traditionnellement, le conseil départemental participait aux stages de formation destinés aux mineurs handicapés. Les parents concernés se voient dorénavant opposer un refus, sincèrement désolé, des agents de cette structure,  les ressources financières étant dévolues à de nouvelles populations.

•  La ville de Briançon vient de mettre des chambres d’une des casernes dont elle est devenue propriétaire au départ de l’armée, à disposition des migrants.

• Enfin, cerise sur le gâteau : qui sait qu’à la maison d’arrêt de Gap, 83 pour cent des détenus ne sont pas français ?

 

 

Publicités