Le double discours des « Républicains » de Briançon

fn-flammeCommuniqué de presse de Nicolas Faure, membre du bureau départemental, ex candidat suppléant aux législatives de 2017 (2eme circonscription)

Mercredi soir s’est tenu un conseil municipal à Briançon, au cours duquel fut proposé au vote la mise à disposition d’un logement de 7 places pour les migrants. La majorité vote en bloc pour, l’opposition dont Monsieur Gryzka s’abstient au moyen de 5 voix. Pas de voix contre…


Lâcheté, compromission, tartufferie et capitulation sont les mots qui me viennent à l’esprit concernant les Républicains. En fin de compte, Monsieur Gryzka est la copie parfaite de Monsieur Sarkozy, certes à une moindre échelle. Il hausse le ton pendant les campagnes électorales, et passe sous le tapis au moment du vote…Un vrai élu « façon IIIème République » diraient certains.
Quant à la majorité de gauche, elle est toujours égale à elle-même.
Pour les Briançonnais, le résultat sera double : une hausse de la fiscalité locale avec une baisse des prestations, doublé d’un déficit d’image de leur ville dorénavant célèbre pour ses stations de ski et ses migrants !
« Il y a 250 000 migrants de l’autre côté de la frontière et le Briançonnais est devenu la porte d’entrée des migrants en provenance d’Italie » dixit le maire de Briançon Monsieur Fromm.


Le jour venu et ce jour approche, les électeurs seront alors les seuls juges des positions et des actes de leurs élus  face à cette catastrophe civilisationnelle, unique, que vit la France depuis la chute de l’Empire romain.

Publicités