Notre combat

Billet d’humeur de Jean-Luc Cerezo, responsable Front National de la ville de Gap.

mlp_twittercover_francepuissante

Les partis politiques de droite, de gauche et du centre ne ménagent pas leurs efforts pour combattre le Front National, il ne se passe pas un jour sans qu’un adversaire politique n’enfonce un peu plus le clou, le clou de la rédemption ?

Nous nous n’avons pas  un bilan à défendre, nous n’avons pas eu la possibilité de mette en œuvre notre programme politique, sauf dans les communes que nous dirigeons et là nous avons été plébiscités, bonne gestion, baisse de la fiscalité, baisse de la délinquance…

Nos adversaires n’ont-ils rien d’autre à proposer aux électeurs Français que la critique de notre parti ? On en doute…

Le Front National combat uniquement la souffrance de beaucoup de Français.

Le Front National combat ce qui fait souffrir les Français depuis des années, la pauvreté, la précarité, le chômage, l’instabilité, le désordre, la violence, la régression sociale, la baisse du pouvoir d’achat (environ 350€ par mois et par personne depuis 2001)

Le vrai combat, c’est de lutter contre les inégalités sociales, les riches n’ont jamais été aussi riches et les pauvres aussi pauvres et de plus en plus nombreux, c’est un fait établi et une profonde injustice.

Le vrai combat, c’est aussi de proposer une solution globale de sortie de crise, car nous sommes bien en crise, crise institutionnelle, car le peuple est désabusé par les pouvoirs politiques, crise de l’emploi, crise du logement qui laisse sur la route nombre de Français, crise agricole qui chaque année fait de nombreuses victimes, ces agriculteurs qui n’en peuvent plus, la liste est longue.

Les gouvernements de droite et de gauche sont passés par là, ils se rejettent mutuellement la responsabilité de ces échecs (responsable mais pas coupable)

L’héritage est lourd, car bien des pans de notre société sont à l’agonie, la justice, la police, l’armée, les services hospitaliers, les pompiers sont aux abois, ils appellent à l’aide depuis des années et rien ne se passe, les effectifs de ces corporations ont fondu comme neige au soleil pour un travail toujours aussi difficile, sans reconnaissance aucune.

Il faut un changement radical de politique, la même depuis 20 ans et pour quels résultats?

C’est le défi et le combat de Marine LE PEN, relever la France, notre pays sortira grandi de ces années d’incurie.

FRANÇAIS, FRANCAISES LA FATALITE N’EXISTE PAS, LE VRAI CHANGEMENT EST POSSIBLE GRACE A VOUS ET POUR VOUS.

Publicités