Les primaires

sans-titre6Billet d’humeur de Jean-Luc Cerezo, responsable Front National de la ville de Gap. 

Primaires de la  Droite et de la  Gauche, Mêmes Combats Mêmes Politiques Mêmes Échecs .

Les primaires de la droite ont donné lieu à une multitude d’accrochages, de désaccords profonds, puis pour finir de réconciliation sur l’hôtel  du partage du pouvoir.

Les républicains ont présenté 7 candidats, tous défendant un programme différent, il n’est qu’à regarder les débats télévisés de ces primaires pour se rendre compte que tous les coups étaient permis, tous les candidats étaient en désaccord, Fillon et Juppé notamment, sur les chiffres, prétendant supprimer 500 000 postes de fonctionnaires pour l’un et 250 000 pour l’autre.

Sur la sécurité sociale que l’un veut supprimer et l’autre réformer.

Sur l’âge de la retraite, même là ces deux ex-candidats aux primaires n’étaient pas d’accord.

Même désaccord sur la durée légale de travail, Fillon étant pour une durée hebdomadaire pouvant atteindre 48 heures, le maximum européen, oui Monsieur Fillon, vous êtes bien le champion de la régression sociale.

Pour autant ces adversaires d’un jour se sont réconciliés, ils se sont réconciliés tout simplement pour le partage d’un éventuel pouvoir, qui serait à n’en pas douter un pouvoir absolu, pour un poste ministériel, faisant fi de leurs divergences, de leurs désaccords.

Messieurs, vous nous avez trompé tant de fois, si vous les politiques n’avaient pas tiré les enseignements de vos échecs, les Français eux ont compris, ils ont compris que seuls vos intérêts comptaient.

Concernant les primaires de la gauche, les socialistes présenteront 7 candidats qui débattront, d’un projet différent et qui le moment venu se serreront la main, à la manière des républicains.

Que dire de Manuel Valls, notre ancien premier ministre qui, je le rappelle n’a pas réussi sa mission première et qui déclare à que veut bien l’entendre que maintenant il a changé, ce n’est plus le même, en fait c’est un socialiste sans projet social, n’oublions pas que ce gouvernement n’a eu de cesse de casser les entreprises, d’accepter les délocalisations, la concurrence déloyale, le travail détaché, il a gelé les salaires, les retraites, il a par obéissance à Bruxelles, par idéologie, permis l’installation de nombreux migrants sur le territoire français, sans tenir compte du lendemain, sans projet sérieux pour l’avenir, comme d’habitude, a-t-il au moins chiffré cet accueil qui n’a rien de provisoire, j’en doute, les français ont besoin de savoir…

Emmanuel Macron autre personnalité opportuniste et dissident du parti socialiste a lui aussi contribué à l’échec de ce gouvernement, ne l’oublions pas, lui aussi aurait changé…

Avez-vous remarqué, qu’à l’approche d’une élection qui se veut capitale pour notre pays, avez-vous remarqué que la plupart des candidats avaient par magie changé, élection oblige.

Notre force, c’est Marine LE PEN, un projet unique, un candidat unique, pas de négociation sous la table comme c’est le cas dans les autres partis et à chaque élection, par contre de la fierté, de la fierté de se battre pour la France, pour les Français.

Publicités