Qu’en pensent les Embrunais ?

Patrick.deroin.FN.05Communiqué de presse de Patrick Deroin, secrétaire départemental du Front National des Hautes-Alpes

Vingt huit migrants sensés être mineurs viennent d’arriver dans un centre de vacances à Embrun. Tout un symbole : de nombreux petits Français ne peuvent plus partir en vacances, faute de moyens, mais ces centres restent ouverts à d’autres, qui n’ont pas plus les moyens, mais pour lesquels l’État ouvre grand son porte-monnaie. Ils sont là pour trois mois, dans l’attente d’un éventuel transfert vers le Royaume-Uni ; que deviendront-ils si ce pays refuse de les accueillir ? Mystère…

Certains arrivent  du Soudan, nous dit-on. Ce pays vient de connaître une partition douloureuse et violente. Qui peut nous assurer que ces immigrés ne vont pas continuer leur guerre fratricide sur notre territoire  ?

Le Front National, à l’inverse  des autres partis politiques, n’adapte pas sa politique en fonction des événements : nous affirmons que la politique migratoire avec ces nouveaux réfugiés est un puits sans fond. Le flot ne se tarira pas si l’on ne change pas des politiques en vogue dans notre pays depuis 40 ans.
Publicités