Migrants : ouvrir les yeux, avant qu’il ne soit trop tard !

fn-flamme
Communiqué de presse de Cyril Gamba, secrétaire départemental du FNJ et responsable du canton de Laragne.
 –
Aspres-sur-Buëch, Rosans, Gap et Briançon, font partie des communes parmi lesquelles ont été accueillis des migrants ces derniers mois. Pour « démanteler » la « Jungle » de Calais, de nombreuses communes françaises voient arriver sur leur territoire de nouveaux migrants, majoritairement de jeunes hommes qui cherchent à passer en Angleterre. La commune de Guillestre par exemple doit en accueillir 24, avec la complicité du Maire. Evidemment, dans les Hautes-Alpes aucune véritable consultation de la population n’est à l’ordre du jour.
 –
À Embrun, on découvre dans les petites annonces d’emploi que l’on recherche du personnel pour un centre d’accueil et d’orientation. Encore une fois, si cela se confirme les Embrunais seraient laissés pour compte : ni consultation ni information. Ce flot de clandestins est une source intarissable que l’on ne jugulera jamais en s’y prenant de la sorte. Pour la toute petite minorité de vrais réfugiés (1%), combien accueille-t-on pour finalement les débouter du droit d’asile sans jamais les reconduire à la frontière ?!
 –
Le Front National demande que le problème soit pris d’une façon inverse : les Français ne doivent pas continuellement s’adapter à une vague de migrants sans fin, il faut au contraire stopper définitivement cet afflux migratoire en retrouvant notamment la maîtrise de nos frontières nationales, en démantelant les bidonvilles migratoires pour procéder aux reconduites à la frontière des clandestins et en restreignant considérablement le régime de l’asile dans notre pays. C’est une question de justice et d’équilibre !
Publicités