Assemblée générale 2016

L’assemblée générale de la fédération des Hautes Alpes du Front National s’est déroulée le samedi 1er octobre. Pour Amaury Navarranne, secrétaire départemental, pour le bureau et la soixantaine de participants qui s’était déplacée au Gapotel de Gap, ce fut un réel plaisir d’accueillir David Rachline, sénateur-maire de Fréjus, venu pour animer cette AG.

img_0621

Amaury Navarranne a présenté et remercié les membres du bureau (avec une pensée émue pour deux de nos membres absents et à qui nous souhaitons de tout cœur un prompt rétablissement) et fait ensuite lecture du rapport moral. Depuis la dernière assemblé générale, qui avait eu lieu en juin 2015, le nombre d’adhérents de notre fédération a plus que doublé. Parallèlement, le score du Front National est successivement passé de 12% en 2010 à 17% en 2012, 24% en 2014 et 32% en 2015 ; des résultats obtenus tant grâce au programme du Front National, la pugnacité dans 40 ans de combat politique du mouvement et par l’action des militants sur le terrain. Les moyens mis en œuvre (passage sur les plateaux des télévisions et radios locales, collages, distribution de tracts sur les marchés et dans les boîtes aux lettres, …) demandent beaucoup de temps. Nous sommes toujours à la recherche de volontaires pour aider les responsables de secteurs dans ces différentes tâches, entre autres pour les distributions de tracts dans les boîtes aux lettres, et c’est aussi ce qui fait vivre l’action !
 
14449743_10153715621676106_8428252242200694595_n1L’ouverture d’un local à Gap a été un moment fort de l’année en cours. Situé au 4 B, rue Grenette, il est ouvert à tous les patriotes du département le samedi matin, de 09H00 à midi, et en semaine sur rendez-vous. 
Le bilan financier est sain, présentant une réserve de six mois d’avance. Approvisionné par les cotisations et les dons des militants, il est bien entendu aussi une preuve de notre dynamisme.
Mais l’intervention attendue fut surtout celle de David Rachline, prenant la parole pour expliquer ce qui n’allait pas en France, pourquoi cela ne marchait pas et ce que proposait le Front National est seul à même de ramener l’espérance et la fierté française dans ce combat de civilisation qui s’annonce. Puisant des sujets nationaux, régionaux et locaux, il a su ravir l’auditoire d’une manière à la fois didactique et plaisant. Puisant dans ses expériences de militant, de sénateur et de maire d’une ville importante, il a surtout prouvé que ce que le Front propose est réalisable et déjà réalisé dans les villes où les électeurs lui en ont confié la gestion. Un exemple concret en est fourni par la ville de Fréjus, dont David Rachline a pris les rênes alors qu’elle traversait une situation financière critique et dont il a réussi à faire baisser la dette de 25 millions d’euros en 3 ans, tout en proposant une qualité de vie améliorée à ses habitants. David, dont il convient de souligner qu’il est le directeur de campagne de Marine Le Pen aux prochaines présidentielles, a terminé sa présentation  en rappelant qu’à l’issue de ce scrutin nous saurons si nous vivrons encore en France, …ou plus.
Puis Amaury et David ont répondu aux nombreuses questions des adhérents avant de faire honneur au buffet, période mise à profit pour permette à tous de faire plus ample connaissance.
Publicités