Clandestins de Calais dans les Alpes : la majorité départementale et régionale doit se positionner !

portrait-region-navarranneCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, membre du comité central du Front National, secrétaire départemental du FN des Hautes-Alpes
 
Depuis l’annonce faite par le gouvernement de « vider » la jungle de Calais en disséminant dans les villages de France les quelques 12.000 clandestins qui y vivent, la majorité UMP-LR-UDI du département des Hautes-Alpes et ses représentants dans la majorité régionale se font très discrets.
 
Après avoir soutenu la mandature de Nicolas Sarkozy et ses politiques d’accentuation des crises migratoires et d’ingérence au Proche-Orient (comme en Libye), voilà que les choix du pouvoir socialiste laissent une absence de prise de position claire de ces élus qui doivent pourtant rendre des comptes à leurs administrés.
Le Front National des Hautes-Alpes demande plus précisément à Jean-Marie Bernard, président du conseil départemental, ainsi qu’aux vice-présidents régionaux Chantal Eymeoud et Roger Didier (également Maires des communes d’Embrun et de Gap) s’ils comptent soutenir le gouvernement de gauche dans son projet fou ou s’ils rejoignent l’initiative du FN : « nos communes, nos départements et nos régions sans migrant ».
Publicités