Risoul, capitale du burkini ?

4978589_7_ab40_une-jeune-musulmane-portant-un-burkini-dans-une_9760379ab437232294b602ed51d1f8e3[1]Communiqué de presse de Patrick Deroin, secrétaire départemental adjoint du Front National des Hautes-Alpes.

Après l’agression de Garde Colombe et le camp islamique « hallal » de Pelvoux, DICI TV vient de révéler une affaire de burkini dans un village-vacances de Risoul. Les villes de la côte comme Nice, Cannes, La Ciotat ou Le Touquet y étaient déjà confrontées ; aujourd’hui cela se passe dans les Hautes-Alpes.

Quels que soient le lieu et le support utilisés, l’islamisme avance ses pions, testant la capacité de résistance des autorités et populations locales. D’aucuns diront « laissons les gens vivre selon leur religion ». Il ne s’agit plus de cela. À l’image de la réaction du mari de la porteuse de « burkini », agressant visiblement verbalement et physiquement le directeur du centre de vacances qui fait remarquer le manque d’hygiène lié au port de cette tenue, les radicaux veulent imposer leurs règles.

Rien n’empêche une femme musulmane qui ne souhaite pas porter de bikini ou monokini, de porter une tenue décente à ses yeux sans la provocation de ce vêtement communautariste. On voit bien que le choc est profond entre notre culture chrétienne, dont deux millénaires ont marqué notre histoire, et un projet politico-religieux de l’islam radical : libertés contre interdiction. Mais le Front National rappelle surtout que tout cela n’est que le résultat de l’immigration-invasion imposée les le système UMPS et que nous dénonçons depuis longtemps. Nous regrettons d’avoir encore raison aujourd’hui.

Publicités