Séjour islamique dans les Hautes-Alpes : le bal des tartuffes

Patrick.deroin.FN.05Communiqué de presse de Patrick Deroin, secrétaire départemental adjoint du Front National des Hautes-Alpes
 –
L’affaire de l’invitation de l’imam Hassen Bounamcha au séjour de « Vacances éthiques » est révélateur des postures et des discours de la fausse droite et de la vraie gauche. Chacun montre ses muscles. Mais c’est le bal des tartuffes.
 –
Côté « Les Républicains », le responsable départemental Arnaud Murgia oublie un peu vite la responsabilité de sa famille politique dans la monté de l’Islam radical : folle politique migratoire menée (200.000 entrés légales chaque année sous l’UMP), ou encore la création par Nicolas Sarkozy du Conseil Français du Culte Musulman gangrené par les fondamentalistes de l’UOIF, excroissance des Frères Musulmans considérés comme terroristes par de nombreux Etats étrangers.
 –
A gauche, le député-maire de L’Argentière-La Bessée, Joël Giraud demande l’interdiction du camp pour des « risques de troubles à l’ordre public ». Mais si l’ordre public est troublé par le groupe islamique, c’est sur ce groupe qu’il faut agir directement et donc (enfin !) expulser l’imam et tous ceux qui menacent notre territoire. Mais dans cette période pré-électorale, Joël Giraud rechigne peut-être à attaquer une nouvelle « clientèle » à qui il a ouvert récemment les colonnes de son magazine municipal : « dans un esprit de partage, de tolérance et de respect, Mine d’infos s’ouvre à la communauté musulmane qui réitère ses engagements dans notre société ».
 –
Le Front National rappelle que ce n’est pas la pratique des cultes en général qui pose un problème à notre vivre ensemble. C’est bien la présence massive d’une population d’étrangers qui rend impossible l’assimilation, ainsi que le caractère spécifique de l’Islam, mélange politico-religieux dont les risques et les effets sont niés par tous ceux qui ont dirigé la France depuis 40 ans, et leurs soutiens.
Publicités