Y A-T-IL UN VILLAGE POUR SAUVER LE CENTRE D’ÉDUCATION RENFORCÉE ?

Islamisme, communautarisme : aucun territoire n’est épargné

Réaction à l’attentat de Nice

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National
CnZ1CMxWcAA8_FJ
Le Front National des Hautes-Alpes adresse ses pensées et ses prières aux victimes de l’atroce attaque terroriste de Nice, à leurs familles et à leurs proches. Notre soutien va aussi à toutes celles et ceux, notamment aux enfants, qui, blessés ou épargnés, ont vécu l’horreur et seront durablement marqués.
Le 14 juillet, jour de la fête nationale, s’est transformé hier en un jour d’épouvante, d’immense affliction. Mais il est aussi devenu le symbole que la guerre contre le fléau de l’islamisme radical et toutes ses variantes criminelles n’a pas commencé, et qu’il est urgent maintenant de la déclarer.
Comme le déclarait Marine Le Pen ce matin, « à la sidération et la compassion doivent désormais s’ajouter l’action, les nécessaires mesures de prévention et de répression, et la détermination la plus totale à éradiquer le fléau du fondamentalisme islamiste ». Pour que les combats soient enfin menés…

Nouvel épisode de l’aide régional pour le Chambon : c’est aussi oui pour le Front !

amaury_navarranne_fn_05_alpes_1_2016_01_25_450Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, membre du comité central du Front National
Depuis octobre 2015, le conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur a acté le principe d’une aide de 5 millions d’€uros pour le tunnel du Chambon et la route de secours de la vallée de La Romanche dans les Hautes-Alpes. L’effondrement du tunnel a causé l’isolement de ce territoire provoquant la lente agonie des professionnels du tourisme, des agriculteurs et de tous ses habitants.
Hier, mercredi 13 juillet 2016, lors de notre assemblée plénière, ces 5 millions sont revenus une énième fois en discussion ; à l’unanimité, il a été décidé de les budgéter dans le cadre du contrat de plan Etat-Région.
Le groupe Front National s’est donc bien évidemment associé à cette proposition. Tout ce qui sera fait pour sortir de cette situation dramatique recevra notre soutien, bien évidemment au-delà de toute considération politicienne. Construire et assurer le bien commun sera toujours la ligne directrice de notre mandat.

Des élus : un bilan !

photo.cyrilTribune libre de Cyril Gamba, responsable FN du canton de Laragne et Secrétaire départemental du FNJ Hautes-Alpes.

Je ne ressens pas ici le besoin de vous parler du chômage qui n’a cessé d’augmenter sous le mandat de François Hollande comme sous le mandat de son prédécesseur, cette hausse équivaut d’ailleurs à quelques 500 chômeurs supplémentaires par jour depuis 2012 ! Je ne ressens pas non plus le besoin d’aborder le sujet de l’immigration de masse qui n’a de cesse de s’accélérer (avec plus de 200 000 entrées légales chaque année sous chaque mandat UMPS), à cela s’ajoute évidement l’immigration illégale que nous ne pouvons par définition pas comptabiliser mais dont les français subissent les conséquences chaque jour. Je ne vous parlerai pas non plus du « risque de terrorisme », car malheureusement il n’est aujourd’hui plus seulement un risque mais une réalité, les barbares étant passés à l’action jusque sur notre territoire national. À cela, la seule réponse de ce gouvernement socialiste étant « Habituez-vous à vivre avec le terrorisme » _ Manuel Valls, ou encore « Ce n’est pas un délit de prôner le djihad »_ Bernard Cazeneuve.

Donc je n’aborderai pas plus en détail ces sujets puisque selon les dires des coupables de tout ce que je viens de citer, « ça va mieux ». Sans doute l’avez-vous ressenti ?

Il me resterait éventuellement plus qu’à vous parler de problèmes plus locaux, mais le Front National n’ayant pas sa place dans un département comme les Hautes-Alpes… Car oui, selon les dires de barons locaux, il semblerait que nous ne connaissions pas la situation du département ! Nous ne savons donc pas qu’il existe ici aussi une insécurité grandissante, nous ne connaissons pas non plus  les problèmes de transports que les haut-alpins peuvent rencontrer, le désenclavement du département ne faisant parti des priorités ni du gouvernement ni de la région présidée par Mr Estrosi. Les problèmes graves que connaissent continuellement nos agriculteurs ou encore la restructuration des services de santé sont autant de maux auxquels le pouvoir en place ne saura apporter aucun traitement. C’est en quelques sortes « Mariage pour tous : oui. Santé pour tous : non ». Mais tous ces irresponsables devraient pourtant prendre conscience que les français font de gros sacrifices et paient de plus en plus d’impôts et taxes, il parait évident qu’ils devraient  « un retour sur investissements » dans leur vie quotidienne, de par les services publics notamment.   Se pose aussi la question de la survie des petits commerces. Et les exemples de rues et centres villes déserts sont nombreux. Je n’en prendrai qu’un, celui de Laragne-Montéglin : à l’approche des vacances nombreux sont les visiteurs à traverser la commune, mais seulement à la traverser, rares sont ceux qui tentent de s’aventurer dans les rues bordées de trottoirs sales, de commerces fermés, et de murs de maisons abandonnées gris de pollution. Les élus locaux UMPS sont en panne d’idées nouvelles pour améliorer le quotidien de leurs concitoyens. Ces mêmes élus locaux qui faisaient de mon âge leur seul argument lors des élections départementales l’an dernier.

En réalité, il y aurait bien un projet pour le Laragnais, celui de la « Zone des grands champs », récemment rebaptisé « Écopôle Laragnais », tellement éco que l’herbe va se mettre à repousser dans les allées et le lierre grimper sur les lampadaires, c’est en tout cas le risque. Nous pouvons légitimement douter qu’un tel projet puisse aboutir : manque d’attractivité, réseaux routiers mal adaptés… Cette zone a pourtant déjà coûté 1,6 millions d’euros ! Cependant cet Écopôle serait opérationnel pour cet été. En effet, comme vous avez pu le lire dans la presse locale « bientôt ce sera au tour de l’éclairage d’être installé, avant le début de l’aménagement des espaces verts car se sera une zone très arborée. Une aire de pique-nique accessible à tout le monde devrait d’ailleurs prendre place au centre de la zone ». Voilà qui devrait rapporter gros…

Un pique-nique à 1 600 000 € ça vous tente ?