LE PEUPLE DE FRANCE 

P1060570recadréeBillet d’humeur de Jean-Luc Cerezo, responsable adjoint pour la ville de Gap
 
Entendez-vous ces déclarations politiques des candidats à l’élection présidentielle, qu’ils soient de gauche, de droite, du centre, entendez-vous un seul de ses candidats parler de son peuple, de son peuple en souffrance et à l’aspiration de celui-ci à être plus heureux, je devrais dire moins malheureux?
 
Ce peuple que l’on sacrifie sur l’hôtel d’une Europe moribonde, d’une France ayant prêté  allégeance à Bruxelles, à l’Allemagne, aux Etats –Unis et à la finance internationale, ce peuple que d’aucun ne veut s’engager réellement à défendre, ce peuple, notre peuple a besoin d’une écoute, mais pas seulement. 
Le peuple français a besoin d’actes et d’actes forts, nous sommes lassés des promesses maintes fois répétées, maintes fois oubliées.  Le temps a passé et rien ne s’est passé.
 
Les politiques des uns et des autres, les mêmes en réalité, ont mené notre pays, notre patrie à sa perte. Nous sommes dans une tourmente économique sans précédent, une économie à l’image de nos gouvernants : à la dérive. Nulle place pour ce que nous sommes, seule compte cette Europe qui régit tout; peu importe les peuples, la finance commande; peu importe les victimes de cette folie, génératrice de souffrance, de laissés pour compte. 
 
Quid de nos courants de pensées, de nos positions, de notre mécontentement, nous l’avons vu dernièrement avec le passage en force du gouvernement, art 49.3, sur le projet de loi sur le travail. Ce gouvernement n’a plus sa légitimité. 
 
Notre peuple est souverain, à lui de choisir son destin. 
Le Front National, défend et défendra sans faillir notre nation. C’est sa volonté. 
Publicités