Des pommes aux russes ou des armes pour nos ennemis ?

pommeCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur (commission massif alpin), membre du comité central du Front National

La proposition de résolution adoptée jeudi à l’Assemblée Nationale demandant la levée des sanctions imposées par l’Union Européenne contre la Russie risque hélas d’être sans suite immédiate. Intervenue à la tribune, Marion Maréchal-Le Pen a vivement soutenu cette demande.

Cet embargo est très directement lié à la baisse drastique du prix de la pomme de près de 30% depuis un an, mettant notamment en péril les arboriculteurs des Alpes du Sud. Dans le même temps, interdisant l’exportation de nos produits vers notre partenaire historique russe, le gouvernement expédiait armes et bagages pour nos ennemis au Moyen-Orient, ou commerce encore avec des pays du Golf faisant le jeu objectif de l’Etat islamique.

Il faut en finir avec cette ineptie. Le temps presse. Il presse pour éradiquer le terrorisme islamiste qui sème la terreur et dont l’intervention russe en Syrie a largement contribué à affaiblir. Le temps presse pour nos agriculteurs et nos industriels. Le Front National réaffirme son souhait de voir cesser au plus tôt les sanctions à l’encontre de la Russie et demande au gouvernement de cesser de jouer les vassaux atlantistes.

Publicités