Des pommes aux russes ou des armes pour nos ennemis ?

pommeCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur (commission massif alpin), membre du comité central du Front National

La proposition de résolution adoptée jeudi à l’Assemblée Nationale demandant la levée des sanctions imposées par l’Union Européenne contre la Russie risque hélas d’être sans suite immédiate. Intervenue à la tribune, Marion Maréchal-Le Pen a vivement soutenu cette demande.

Cet embargo est très directement lié à la baisse drastique du prix de la pomme de près de 30% depuis un an, mettant notamment en péril les arboriculteurs des Alpes du Sud. Dans le même temps, interdisant l’exportation de nos produits vers notre partenaire historique russe, le gouvernement expédiait armes et bagages pour nos ennemis au Moyen-Orient, ou commerce encore avec des pays du Golf faisant le jeu objectif de l’Etat islamique.

Il faut en finir avec cette ineptie. Le temps presse. Il presse pour éradiquer le terrorisme islamiste qui sème la terreur et dont l’intervention russe en Syrie a largement contribué à affaiblir. Le temps presse pour nos agriculteurs et nos industriels. Le Front National réaffirme son souhait de voir cesser au plus tôt les sanctions à l’encontre de la Russie et demande au gouvernement de cesser de jouer les vassaux atlantistes.

Publicités

Veynes : STOP à la submersion migratoire

Depuis des mois, des centaines de milliers de migrants arrivent en Europe et échappent à tout contrôle du fait des règles de l’Union européenne et de l’espace Schengen.

A Veynes, 3.000 habitants, les pouvoirs publics organisent l’arrivée de migrants entrés clandestinement sur le territoire ! La cité HLM St Marcellin va être adaptée pour cela ; 3 millions d’euros ont été débloqués, aux frais du contribuable !

Retrouvez notre tract :

Visuel.tract.Veynes

Ras-le-bol : quand on aime, on épouse !

Billet d’humeur (et d’humour) de Jean-Marius

4248427_11-1-547892580_545x460_autocrop
Il est largement temps que la gabegie cesse : 400.000€ par an seraient dépensés pour la protection de Julie Gayet, actrice dont la relation avec le président de la république n’est plus que secret de polichinelle.

La France a un budget qui n’est pas extensible. Certes, cette engeance qui nous gouverne a trouvé une solution efficace : augmenter nos impôts, nous les petits ouvriers qui n’arrivons jamais à joindre les deux bouts.

Il fut une époque où la politique était plus simple et de ce fait plus radicale dans la solution de ses problèmes. S’ils ne comprennent pas que nous n’en pouvons plus de supporter leur train de vie et leurs manières de gérer le pays, gageons qu’ils ne tarderont pas à l’entendre dans les urnes.

En Europe et dans le monde notre petit pays est de plus en plus ridicule vis à vis des autres états. Depuis plus de trente ans, c’est le pire gouvernement que l’on ait eu. Les techniciens énarques ont pris le pas sur les décideurs politiques. Ce sont eux qui organisent le grand remplacement, eux qui dilapident notre patrimoine, eux qui nous soumettent à l’étranger.

Ces caciques vivent entre eux, et ne tiennent absolument plus compte de ce que l’on vit chaque jour puisqu’ils en sont tant éloignés. C’est ainsi que tout le monde comprend qu’un président ne peut décemment imposer à tous ses folies d’adolescent. Quand on aime une femme et qu’il faut la protéger, on la prend chez soit !

François, épouse-la !!!

LA JUSTICE FRANÇAISE RUINÉE, A QUI LA FAUTE ? 

Billet d’humeur de Jean-Luc CEREZO, membre du bureau départemental du FN 05, responsable adjoint de la ville de GAP 

intro-justice

Très récemment, notre tout nouveau Ministre de la Justice déclarait au journal télévisé du dimanche: « Notre justice est sinistrée, elle est à bout de souffle, nous n’avons plus les moyens de payer nos factures« . 

Dès son arrivée, notre Garde des Sceaux faisait état d’une justice au bord de l’embolie. 

C’est une évidence Nous apprenons entre autre, que la Direction de l’Administration Pénitentiaire a une dette de 36 millions d’euros concernant les frais d’hospitalisation des détenus. 

Que dire des 170 millions d’euros de frais d’interprètes, de laboratoires d’analyses ADN, d’experts, d’écoutes téléphoniques…en attente de paiement…? « Ces différents prestataires privés sont payés«  (dixit notre ministre). Oui, mais avec 4 mois de retard… En réalité les délais sont souvent beaucoup plus longs. Les personnels de l’Institution Judiciaire sont fatigués, et ils le disent. Leurs conditions de travail sont déplorables : manque d’effectif, manque de moyens financiers, certains magistrats ont depuis un certain temps dénoncé ce chaos. 

Dans ces conditions, la Justice ne peut remplir sa mission de service public, qui est je le rappelle, de protéger la société en poursuivant les auteurs de délits ou de crimes dans des délais raisonnables, ce qui le plus souvent n’est plus le cas, faute de moyens en personnel et à un budget totalement inadapté. 

Je pense aux  nombreuses victimes qui attendent souvent des mois, parfois des années, avec un sentiment de peur, d’angoisse, un jugement qui ne vient pas ou bien trop longtemps après les faits. 

Messieurs et Mesdames les Ministres de la Justice, à qui la faute sinon à vous-même, qui  par laxisme, incompétence ou idéologie il faut bien le dire, avez laissé depuis de nombreuses années cette grande maison à l’abandon… 

La Justice est la garantie première de nos institutions. Quand la justice ne va plus, plus rien ne va.  C est le commencement de la fin. 

La justice, c’est notre bouclier face à une délinquance toujours plus nombreuse que rien n’arrête, même plus nos prisons… Le peuple Français attend un système judiciaire fort et efficace ! Seul Le Front National  réalise à quel point il est urgent d’agir, et vite ! 

Vous n’aimez pas vos voisins ? Tant pis, l’Etat vous les imposera !

fn-flammeCommuniqué de presse de la fédération FN des Hautes-Alpes.

Présenté ce jour en conseil des ministres, le projet de loi « égalité et citoyenneté » est l’une de ces sornettes dont le pouvoir socialiste a le secret. On y aborde le sacro-saint principe de « mixité sociale ». En fait, il s’agit simplement d’imposer aux Français des voisins dont ils ne veulent pas. Exit le choix de son quartier, l’Etat décidera à votre place quel sera votre meilleur voisin de palier. Avant que M. Valls ne défende son projet à l’Assemblée, l’on pourrait lui conseiller de prendre quelques références auprès de Staline, Mao ou Pol Pot qui ont tenté dans le passé de mener à bien cette expérience, avec les résultats que l’on connaît.

Le Front National pense qu’une obligation, quelle qu’elle soit, menée contre le bon sens et la raison ne peut qu’aboutir à un échec et dénonce ce passage en force contre l’intérêt des Français.

Certains maires, peu nombreux vont probablement oser s’élever contre cette nouvelle punition, pas trop fort quand même, infligée aux Hauts-Alpins, comme à tous leurs concitoyens. Mais qu’en pensent nos édiles se réclamant de l’opposition parlementaire ? Ainsi, M. Roger Didier pourrait-il s’engager à demander aux amis de sa formation politique de faire abolir cette loi si son parti revenait aux affaires dans l’avenir ?

Briançon : patients et décadence.

money-1017463_960_720Tribune libre FN05

La faillite de nos institutions médicales se fait ressentir jusque dans nos montagnes.

Une fondation bien connue des services de santé de notre département, se voit contrainte d’évoluer au nom de la rentabilité. En quelques années, l’évolution est telle, que les patients se sentent perdus et pour certains choqués.

Des travaux en cours obligent les personnes mentalement fragiles ainsi que les patients devant équilibrer leurs traitements, à côtoyer dans le même étage le service de gériatrie, infligeant les pensionnaires valides à vivre au quotidien la misère de nos anciens qui se meurent dans leurs lits, partageant ainsi les larmes des familles endeuillées et les corps sans vie passant devant leurs yeux.

Comment peut-on considérer soigner des malades déjà bien fragiles dans de telles conditions avec de moins en moins de personnel et sacrifier la qualité des repas au profit d’une centrale de restauration ?

Des médecins hors d’âge, des activités physiques qui ont diminué comme une peau de chagrin, nous sommes de façon indéniable devant la faillite morale et le non-respect des patients au profit des finances.

Cette décadence du système de santé publique découragera les patients à venir en cure dans les Hautes-Alpes.

Ne devons-nous pas nous battre, pour proposer quelque chose de nouveau et attirer ainsi vers nous une nouvelle clientèle de curistes plutôt que de laisser mourir ce secteur d’activité ?

Loi El Khomri, le gouvernement entend mais n’écoute pas !

5074533_11-1-1458224872_545x460_autocropTribune libre de Caroline Antoine, responsable de la 1ere Circonscription

Après la réforme très controversée de l’éducation nationale, le gouvernement s’attelle maintenant à démanteler le monde du travail en le plongeant dans la précarité la plus absolue.

Les verrous qui assuraient la sécurité salariale et sociale des travailleurs de la France qui se lève tôt, sautent, au profit des diktats du grand patronat.

A l’avenir, lorsque le salarié ne se pliera pas aux desiderata de l’entreprise, celle-ci disposera d’un large éventail de mesures drastiques pour le « remercier ».

Si les élections présidentielles n’approchaient pas à grands pas, il est évident que le 1er ministre n’aurait pas hésité, avec l’aval de son président, à faire usage de son jouet favori : le 49 .3 !

Le peuple est dans la rue, messieurs les énarques !

Faire semblant de l’entendre ne suffit plus !

Les français ne sont plus dupes !

Éreinter, écraser, asservir le peuple de France, voilà les méthodes de notre gouvernement qui n’a de socialiste que le nom…