La crise migratoire, une opportunité de changer les choses

binome-antoine-deroin-cravate-bbr (2)Tribune libre de Caroline ANTOINE, membre du bureau FN05 et responsable de Gap/Champsaur.

Compte rendu de la conférence sur les migrants tenue le jeudi 3 mars 2016 au Centre Diocésain Pape François, intervenant Jean-Pierre Cavalié, délégué régional de la Cimade en région PACA.

 

Alors que les problèmes économiques et sécuritaires causés par la grande vague migratoire s’ intensifient en Europe, des chrétiens qui s’autoproclament représentatifs de leur religion semblent être complètement déconnectés de la réalité et du quotidien du peuple français estimant que l’ Europe a besoin de ces nouveaux arrivants entrés clandestinement sur le territoire avec une culture et des coutumes aux antipodes des nôtres pour repeupler le continent.

Cette crise migratoire serait une chance de trouver une voie vers le bonheur collectif : le bien vivre ensemble…

Tout est mis en œuvre pour faire naître une culpabilité gangrenant le système de pensée de nos concitoyens, notre devoir d’hospitalité serait d accueillir tous ceux qui en ont besoin sans distinction aucune en amalgamant les réfugiés climatiques victimes du développement de notre économie occidentale, les réfugiés de guerre qui fuient Daesh et le régime de Bachar el Assad, en expliquant que faire la guerre à des réfugiés victimes de la guerre serait une forme de pensée malade.

Les « sans-papiers » seraient tout sauf des « sans-papiers » puisqu’ ils détiendraient beaucoup de papiers et il ne manquerait « qu’un » tampon pour que leur situation soit régularisée.

Les européens opposés à l’accueil des migrants auraient peur de «  l’autre » et se renfermeraient sur eux-mêmes.

Une personne dans l’auditoire a particulièrement retenu mon attention.

Son épouse, professeur de français, avait la chance d’avoir un migrant parmi ses élèves, et d’après elle, il obtenait de bien meilleurs résultats que nos enfants, cancres pour la plupart….

Ces chrétiens souhaitent que nous ouvrions grand nos portes et que nous posions des actes dans les villages.

Pour rappel, sur un million de demandeurs d’asile accueillis par l’Allemagne, 130 000 auraient disparu de la circulation, errant sûrement dans un des pays de l’espace Schengen, abandonnés à leur sort.

Est-il nécessaire de rappeler les nombreuses exactions commises à Cologne le soir de la St Sylvestre ?

Face aux dépôts de nombreuses plaintes pour viols et agressions, et à une situation devenue incontrôlable , le chef de la police a été suspendu de ses fonctions.

En Angleterre, 36 villes « sanctuaires » viennent en aide à ces populations.

Dans un même temps, ce pays souhaite que la France retienne les migrants à Calais, les empêchant de rejoindre la Grande-Bretagne.

La frontière anglaise n’étant pourtant pas à Calais mais à Douvres.

En accueillant les migrants en Europe, nous incitons ces gens à quitter leur pays d’origine et a les faire voyager dans des conditions inhumaines. En cela nous finançons les réseaux mafieux des passeurs qui n’ont de cesse de se développer, ainsi que le trafic de prostitution.

De nombreuses femmes venues de Libye doivent s’acquitter une dette allant de 80 000 à 90 000 €.(information confirmée par la police et la presse italienne).

En tentant de venir en aide à ces populations dans le besoin, l’Europe devient une fabrique néo-esclavagistes.

Les bons sentiments sont louables, mais encore faut-il que les actions qui en découlent leur soient profitables….

Publicités