Brexit ?

binome-antoine-deroin-cravate-bbr (2)Tribune libre de Caroline ANTOINE, membre du FN 05 et responsable pour la ville de Gap/Champsaur.

Les  partenaires des états membres se sont réunis hier à Bruxelles en vue de trouver un compromis sur les réformes demandées par David Cameron.

Le Royaume-Uni verse chaque année 8,5 milliards de livres (soit + 10 milliards d’euros) à l’UE, ce qui représente 12% des contributions totales.Le ministre britannique menace de sortir de l’union européenne s’il ne parvient pas à renégocier les termes de son adhésion.

Et la crise migratoire ne fait que précipiter les choses puisque Bruxelles veut imposer des quotas à chaque état européen. Économiquement, si la Grande Bretagne sort de l’UE, son PIB passera de 0,6% a 1,6%. Rien ne pourra l’empêcher de renégocier des traités avec d’autres pays comme la Pologne. Quant à sa souveraineté, elle restera une voix influente, une puissance nucléaire membre de l’OTAN et du conseil de sécurité de l’ONU.

François Hollande veut maintenir coûte que coûte les anglo-saxons au sein de l’Union et s’inquiète pour ses banques françaises. Ne s’autoproclamait-il pas, il y a peu, l’ennemi n°1 des banques ? Craindrait-il que David Cameron fasse de son pays un pays plus compétitif sans les états membres et que son Brexit crée un effet « boule de neige ? »

Publicités