Peuple de France, réveille-toi !

fn-flammeTribune libre

Comment peut-on croire et faire croire aux Français que perdre son identité, ses origines, ses valeurs culturelles et intellectuelles nous permettra d’une façon aussi brutale et rapide de mieux vivre ensemble ?

Regardons ce qui se passe pour la France. Nous avons eu en d’autres temps une industrie métallurgique, textile et automobile fleurissante, une agriculture autonome et suffisante pour subvenir à l’ensemble de nos besoins, une armée apte à assurer des actions extérieures comme la capacité d’assumer des renforts intérieurs, des finances saines et équilibrées et une délinquance acceptable.

Où en sommes-nous aujourd’hui? Nos industries sont devenues inexistantes sur notre territoire, soit par une délocalisation soit par étouffement fiscal. Une agriculture conduite par une pensée étriquée et Européenne qui la conduit droit au désastre, une armée qui n’en a plus que le nom, un endettement du pays qui atteint 100% du Produit Intérieur Brut, une délinquance dont on nous cache les chiffres pour ne pas nous apeurer. Mais que s’est-il passé durant toutes ses années ?

Nous avons voulu faire évoluer l’Union Européenne, pourquoi ? Au départ, les raisons étaient nobles et respectables, une Europe des cinq, une association politico-économique et de l’énergie Atomique créée le 25 mars 1957 par les traités de Rome, comprenant l’Italie, la France, l’Allemagne, le Luxembourg et les Pays-Bas, et dont une part de la définition de celle-ci comprenait dans ces textes :

« L’idée d’une unité européenne et d’une identité commune fondée sur l’Antiquité gréco-romaine, le christianisme, les valeurs de l’humanisme et celle du siècle des Lumières ».

Où en sommes-nous aujourd’hui ? Nous avons une Europe de 28 pays, et quels pays !! La Grèce, frontière de l’occident qui a su mentir sur l’état de ses finances pour entrer dans l’UE, et qui à ce jour, se trouve être une véritable passoire migratoire. Nous avons récupéré les provinces pauvres de l’ex-URSS afin de soi-disant assurer une stabilité sur notre continent, peut-être, mais à quel prix pour nous ? Qui avait intérêt hormis les États-Unis, de nous voir nous encombrer de ses pays ? Le résultat aura été de déstabiliser une Europe déjà bien fragilisée.

L’Europe aurait été la plus belle des initiatives si celle-ci n’avait pas été polluée à un certain moment de son évolution par des ambitions autres. Comment pouvions-nous créer une Europe fédérale avec la barrière des langues, une gestion économique différente entre nation et des millénaires de cultures propres à chacun.

Pourquoi n’avons-nous pas su maintenir les frontières de nos pays, en maintenant le droit de libre circulation des européens sur présentation d’une carte d’identité ? Nous aurions ainsi maintenu des protections au sein même de l’UE en stoppant toute progression de l’immigration clandestine et de la délinquance européenne tout en assurant nos frontières extérieures.

Comment expliquer que la 2eme puissance économique de l’Europe ayant participé à la construction de celle-ci se voit endetter à hauteur de 2.000 milliards d’euros et dont la dette atteindra 100 % du Produit Intérieur Brut en 2016? Et cela sans compter les 43 milliards d’euros d’intérêt par an sur cette dette et 22 milliards d’euros donnés à l’Europe par an, comment avec une logique soi-disant réfléchie de nos technocrates de Bruxelles et de nos présidents et gouvernements successifs nous pouvons nous retrouver dans un tel « merdier économique et structurel » ?

Alors que le front national de Jean-Marie LE PEN prônait à l’époque le protectionnisme économique et sécuritaire, nos politiciens PS-RPR trop occupés par leur image et arrangements entre amis, ont laissé nos campagnes s’appauvrir et se vider de nos éleveurs et agriculteurs. Honte à eux de n’avoir su réagir à temps en oubliant d’intervenir sur les aspects structurels du problème ! Au lieu de cela, ils ont oublié de réfléchir à court et long terme et ont ainsi ouvert le tiroir-caisse « vide » de la nation pour faire taire la gronde qui montait.

Notre armée dit la grande muette, s’est vu amputée d’une bonne partie de son budget au fur-et-à mesure des économies à faire, celle-ci n’avait pas le droit à la parole donc cela était d’autant plus facile. Résultat : nous sommes aujourd’hui incapable d’assurer des opérations extérieures dignes de ce nom et de fournir suffisamment d’effectifs pour assurer l’état d’urgence.

Nous avons une police, une gendarmerie et des services de sécurité intérieure qui ont diminué sous la présidence UMP et dont il était prévu initialement de réduire les contingents administratifs au profit des personnels de terrain. Les effectifs administratifs ont bien été réduits, mais des commissariats et des gendarmeries ont été fermé. Que dit SARKOZY dans les médias à cet état de fait ? Et bien que le danger était différent à l’époque. Mais n’est-ce pas le rôle d’un président et de sa cohorte de technocrates d’anticiper les risques ? Nous n’avons donc plus assez de personnel pour assurer la sécurité des Français, ce qui explique une augmentation de la délinquance et cela quel qu’en soit le niveau de violence.

Les bienfaits de l’immigration pour la France ?

Revenu de Solidarité Active, Couverture Maladie Universelle, Aide Médicale aux Étrangers, Allocation Familiale, Aide Personnalisée au Logement, centre d’accueil aux migrants, foyer de solidarité, subventions diverses ( nationales, régionales, départementales et communales ) aux associations qui interviennent au profit de ces populations et j’en passe… Bien sûr cela représente plusieurs milliards, mais pour ne pas créer de racisme et d’écœurement, tout est fait pour que nous ne puissions pas avoir les chiffres exacts. Le chômage ? Voici quelques chiffres datant d’avril 2015 : 6 277 300 personnes privées d’emploi et de travailleurs occasionnels « officieux » toutes catégories confondues, + 3 782 500 d’invisibles qui n’entrent pas ou plus dans les statistiques. Alors QUI vous ment ?

Ce sont Les politiques du système en place depuis des années qui nous mentent à longueur de temps et qui nous mènent à notre propre déchéance, seuls le Front National et MARINE peuvent aider notre pays à se relever ! La tâche sera rude et difficile mais pensons à nos enfants, pensons à nos aïeux qui ont perdu la vie pour défendre ce beau pays qu’était la France à cette époque ! Il n’est pas trop tard pour agir, peuple de France ! Levons-nous et faisons-nous entendre ! Allons voter, faisons entendre cette voix de deux mille ans de christianisme, de valeurs de pensée, de travail, de culture, de guerres pour laquelle la France a perdu des millions de patriotes !

Qui a construit ce pays que bien des peuples aimeraient partager ? C’est nous et nous seuls, patriotes de France, qui avons modelé ce pays et non certaines populations de migrants qui ne cherchent pas l’intégration, créent un communautarisme galopant mettant en péril notre société moderne, et qui rentrent par millions depuis quatre décennies en contribuant ainsi à détruire notre système social et culturel. Ce ne sont vraisemblablement pas ces politiciens PS-LR aveugles qui ne pensent qu’à leur électorat.

Pour que vive le Front, pour que vive la France !

Publicités