Joël Giraud, facétieux ou de mauvaise foi ?

Marion_Mar_chal_Le_Pen_est_terrifiante_d_amateurisme_Joel_GiraudCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne
Secrétaire départemental du FN 05
Un amendement cosigné par les députés frontistes sur le projet de loi de finances en cours à l’Assemblée nationale a donné l’occasion à Joël Giraud de se distinguer. Facétieux ou de mauvaise foi, le député radical des Hautes-Alpes l’a utilisé pour qualifier « terrifiante d’amateurisme » Marion maréchal-Le Pen, prétextant que nous faisions disparaître avec cet amendement les aides de l’Etats aux collectivités locales à travers la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF).
 
En demandant la suppression des alinéas 1 et 2, les déposants de l’amendement ont en fait invité le Gouvernement à revoir sa copie et de revenir sur la baisse de ces dotations de l’Etat. S’ils avaient voulu supprimer la DGF, ils auraient déposé l’amendement suivant: “A l’alinéa 2, remplacer 33 108 514 000 € par Zéro €”. Le député PRG farceur ne saurait-il pas lire un amendement ?!
 
Nous aurions pu déposer un amendement démagogique décuplant la DGF, alors que l’état des finances publiques ne le permet plus. Nous avons eu cette exigence de ne pas promettre l’impossible, à la différence des agences de l’Etat, incapables de préciser les économies annoncées par un Gouvernement dont M. Giraud est solidaire. Assumer ses amis est plus compliqué que de diffamer ses adversaires…
Publicités