Les couacs de la campagne, c’est maintenant ?!

LeDauphine.27.10.2015

Publicités

Erreur, lenteur ou irrégularité ?

Navarranne.bras.tlnCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne
Tête de liste FN Hautes-Alpes aux régionales PACA
Le conseil départemental des Hautes-Alpes a eu droit, la semaine dernière, à une très officielle présentation du programme du candidat Estrosi par sa tête de liste locale, Chantal Eyméoud, non-élue dans cette institution.  
Sauf erreur de notre part, nous n’avons pas été contactés par le président du Conseil départemental, Jean-Marie Bernard, pour présenter à notre tour et de manière égalitaire notre programme devant les élus de son assemblée. L’invitation s’est peut-être égarée, malgré la centaine de mètres qui sépare le siège du département de notre permanence du boulevard de la Libération. Ou bien est-elle encore en cours d’impression…
La vérité est en fait toute autre : la pseudo-droite départementale est bien à l’image de ces ministres PS (notamment du 1er ministre Manuel Valls) qui faisaient par exemple campagne un peu partout en France contre le Front National lors du dernier scrutin. En matière de mépris et de parti pris avec les deniers publics, plus c’est gros, plus ça passe !
eymeoud.prog.estrosi.CD05

Joël Giraud, facétieux ou de mauvaise foi ?

Marion_Mar_chal_Le_Pen_est_terrifiante_d_amateurisme_Joel_GiraudCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne
Secrétaire départemental du FN 05
Un amendement cosigné par les députés frontistes sur le projet de loi de finances en cours à l’Assemblée nationale a donné l’occasion à Joël Giraud de se distinguer. Facétieux ou de mauvaise foi, le député radical des Hautes-Alpes l’a utilisé pour qualifier « terrifiante d’amateurisme » Marion maréchal-Le Pen, prétextant que nous faisions disparaître avec cet amendement les aides de l’Etats aux collectivités locales à travers la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF).
 
En demandant la suppression des alinéas 1 et 2, les déposants de l’amendement ont en fait invité le Gouvernement à revoir sa copie et de revenir sur la baisse de ces dotations de l’Etat. S’ils avaient voulu supprimer la DGF, ils auraient déposé l’amendement suivant: “A l’alinéa 2, remplacer 33 108 514 000 € par Zéro €”. Le député PRG farceur ne saurait-il pas lire un amendement ?!
 
Nous aurions pu déposer un amendement démagogique décuplant la DGF, alors que l’état des finances publiques ne le permet plus. Nous avons eu cette exigence de ne pas promettre l’impossible, à la différence des agences de l’Etat, incapables de préciser les économies annoncées par un Gouvernement dont M. Giraud est solidaire. Assumer ses amis est plus compliqué que de diffamer ses adversaires…

L’éolien : un kidnapping idéologique non-négociable !

Trois associations du Haut-Buëch (05) ont écrit aux partis politiques sur la thématique d’un projet éolien qu’ils jugent dramatique pour leur territoire. Nous leur avons donné notre position sur ce que nous avons toujours jugé comme une ineptie technique et environnementale. Découvrez notre réponse en cliquant sur l’image ci-dessous :

visuel.reponse.eolien05

Pourquoi se priverait-on de notre argent ?! 

Navarranne.bras.tlnCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne
Tête de liste « La France plein Sud » pour les Hautes-Alpes
Un ancien sénateur centriste a cru utile de brocarder notre souhait de réorienter certains fonds européens gérés aujourd’hui par les régions. Ces sommes qui repartent à Bruxelles, ne trouvant pas preneur dans les projets actuels, pourraient être en effet engagées par exemple dans un projet de ligne haute tension pour les Hautes-Alpes avec bien plus d’enfouissement que dans le projet actuel.

Utilisant la rengaine « le FN est contre l’Europe mais veut quand même l’argent de l’Europe », il nous semble utile d’apporter les précisions suivantes :
– l’argent « de l’Europe » c’est l’argent des contribuables européens, dont celui des Français : en versant 22 milliards à l’UE et en n’en récupérant que 13 chaque année, les Français méritent que leur argent ne soit pas gaspillé !
– la contestation d’un système n’interdit pas de participer à ses institutions : il est légitime d’agir dans le cadre existant pour pouvoir le changer ou l’améliorer.

Ces quelques évidences rappelleront peut-être à Monsieur Pierre Bernard-Reymond cette belle maxime : on peut tout faire avec une baïonnette, sauf s’asseoir dessus…
LeDauphine.11.10.2015.THT

Commissaire politique contre débat et échanges libres avec les Maires ruraux…

barbellesCommuniqué d’Amaury Navarranne
Tête de liste Haute-Alpes « La France plein Sud »
 –
Dans un communiqué de presse au ton comminatoire diffusé ce jour, Jean-Michel Arnaud, Maire “Les Républicains” de Tallard, interpelle Rémy Oddou, Maire de Lettret, lui demandant de confirmer s’il avait eu un entretien avec Marion Maréchal-Le-Pen et moi-même. Pris actuellement dans une polémique sur la conception du débat démocratique au sein de la communauté de communes où siègent les deux élus, le Maire de Tallard pensait peut-être utiliser la vieille méthode du terrorisme intellectuel. Las… 
 –
Très sereinement, cette rencontre organisée dans le cadre de l’association des maires ruraux a bien été confirmée. TOUS les candidats aux régionales seront d’ailleurs interrogés. Cette conception des échanges libres est à priori étrangère à ceux qui s’autoproclament très vite républicains pour mieux en exclure certains. L’action politique se devrait d’être d’abord pourtant guidée par le bien commun et non par les querelles et suspicions bidons anathèmes. 
 –
Si le commissaire politique Arnaud s’intéresse tant à notre agenda, je lui propose de lui en copier quelques parties, notamment celles des rencontres individuelles avec des élus ou cadres de sa formation politique qui cherchent aujourd’hui à négocier quelques places… Le soviet suprême aura alors de quoi faire !

THT : oui à l’enfouissement, oui à l’avancée !

Navarranne.bras.tlnCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, assistant parlementaire de Bruno Gollnisch, tête de liste « La France plein Sud » dans les Hautes-Alpes aux prochaines élections régionales 

L’association Avenir Haute Durance a fait parvenir la copie de sa plainte auprès de la Commission des pétitionnaires de l’Europe aux parlementaires européens du Sud-Est. 113 pages d’argumentation juridique contestent le choix de RTE (Réseau de Transport d’Electricité) dans leur promotion de la ligne THT (projet « Très Haute Tension » dans les Hautes-Alpes), dont une bonne partie resterait aérienne. Enfouir toute la ligne est matériellement possible mais surtout nécessaire.

Cette initiative visant à protéger l’environnement visuel mais aussi sanitaire, sans pour autant que l’activité humaine en soit pénalisée, est plus constructive que « l’écologie punitive » trop souvent mise en avant par d’autres.

Placée sous le vocable positif « Oui à la rénovation, oui à l’enfouissement », nous soutenons l’action d’Avenir Haute Durance. Nous serons attentifs au devenir de cette plainte. Nous saurons aussi trouver demain, dans les financements européens que la région PACA laisse aujourd’hui repartir à Bruxelles, les moyens d’aider à favoriser l’enfouissement des lignes essentielles au développement de nos territoires.