Réfugiés de Rosans : garder la raison, rejeter l’anathème

Navarranne.portraitCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne
Secrétaire départemental FN des Hautes-Alpes
Membre du Comité central du FN

L’annonce de l’accueil de deux familles syriennes à Rosans déchaîne le landerneau politique Haut-Alpin. Le député PRG Joël Giraud vient de s’émouvoir de la pétition des habitants de la commune souhaitant être consultés sur le sujet, en dénonçant dans une originalité folle « la France de Pétain ».

Les chrétiens d’Orient vivent, par la faute des politiques « diplomatiques » de Nicolas Sarkozy et de François Hollande, un véritable génocide. Le statut de réfugié peut, dans les cas très particuliers prévus par la Loi, leur être accordé. Le cas présent répond-il aux critères ? Voilà le sujet qui devrait être traité.

Entendre les membres des partis du système s’indigner de la légitime inquiétude d’une population qui, sur tout notre territoire, subie la déferlante migratoire depuis plus de 40 ans, en dit long sur leurs autisme. En affirmant que tout le monde pouvait venir en France, ils ont détruit l’esprit du vrai refuge politique et provoqué les anathèmes. Leur bilan : le choc des civilisations imposé jusque dans nos rues. Qu’ils regardent la poutre dans leur œil plutôt que la paille dans ceux des autres !

Publicités