Le Travail Détaché – Les emplois Soldés

Billet d’humeur de Jean-Luc CEREZO, membre du Bureau départemental du FN05 et responsable ville de GAP

ximage_20121113_19426093-644x365-jpg-pagespeed-ic-kxpesimsgy

Il est loin le plein emploi, nos compatriotes souffrent de plus en plus, qui se soucie d’eux, certainement pas le Chef de l’État, qui préfère une autre politique, d’autres choix.

Ce choix assumé, est le choix de la libéralisation de l’offre hors de nos frontières, c’est le choix de Bruxelles, de l’Europe.

C’est un choix uniquement fiscal, nul n’est pris en compte l’intérêt de la France et des Français.

Parlons des travailleurs détachés, des emplois soldés, de plus en plus nombreux sur notre territoire.

Vous prenez un beau  matin, l’autoroute en direction, peu importe la direction, vous vous arrêtez à une grande station d’essence et là vous voyez un conducteur routier très mal garé, vous lui parlez, il répond, je suis roumain, je connais mieux que vous…la discussion n’est pas possible, ce camion est immatriculé en France, la société est Française.

Dans cette même station-service, réglant mes achats, la vendeuse est étrangère, pays de l’est oblige.

Combien de sociétés de transports sont dans ce cas, beaucoup, l’intérêt est double, les charges du pays d’origine beaucoup moins élevées que sur notre territoire, les salaires de ses nouveaux esclaves du transport bien moins élevés que les salaires de nos routiers.

Qui est gagnant, uniquement les entreprises, qui bradent les salaires, les conditions de travail.

L’État n’est pas gagnant, c’est un mauvais calcul, en lieu et place il créé de nouveaux chômeurs qu’il indemnise, François HOLLANDE paupérise notre population, notre peuple.

Vous allez en cure thermale dans le massif central, bien au centre de la France, 1/3 des personnels de l’établissement thermal sont des travailleurs détachés, la plupart venant de l’Europe de l’est.

De qui se moque-t-on?

Les personnels hospitaliers manifestent sur leurs conditions de travail, des horaires qui n’en finissent pas, mettant en péril la bonne exécution des actes médicaux, les médecins, infirmiers sont surbookés, ils n’en peuvent plus, ses personnels dénoncent cette situation depuis des années, ils dénoncent aussi leurs conditions salariales.

La solution a été trouvée depuis un certain nombre d’années, recruter des personnels étrangers qui seront moins exigeants, des médecins, infirmiers…au grand dam des nouveaux diplômés Français, qui eux partiront peut-être un jour tenter leur chance dans un pays étranger, faute d’avoir trouvé un emploi dans leur propre pays.

La liste est malheureusement exhaustive…

Les Français n’ont qu’à bien se tenir, comment dans ses conditions croire à une embellie du chômage promis par François HOLLANDE, il pratique la politique du pire, toutes ses décisions vont à l’encontre des intérêts de notre nation, de nos concitoyens.

Quant à ses prédécesseurs, ils n’ont pas fait mieux, ratifiant contre l’avis des électeurs le traité Européen, nous en payons aujourd’hui les conséquences au prix fort: chômage, insécurité, perte des valeurs, immigration non contrôlée, communautarisme.

Il est grand temps, qu’un Chef d’État digne de ce nom défende les intérêts de nos pauvres français, oubliés pas des décennies d’incurie, d’incompétence au nom de l’ambition personnelle, au nom d’une idéologie totalement dépassée, au nom d’une Europe antisociale, d’une Europe de la finance, d’une Europe inhumaine.

C’est le combat de Marine LE PEN, le peuple de France qu’elle veut défendre envers et contre tout, Marine LE PEN est motivée, comme le sont ses troupes, quoi de plus naturel que de défendre son peuple, elle peut être fière de cet engagement qui force le respect.

Pensons à nos familles, pensons à nos enfants.

Rejoignez-nous.

La cantine scolaire à Laragne…

cantine3-300x191Billet d’humeur de Martine Lecointre, membre du bureau départemental du FN Hautes-Alpes

Le Dauphiné Libéré titrait en date du 18 septembre: « Une vraie cantine à l’école maternelle de Laragne-Montéglin. »

Tous les lecteurs du Dauphiné n’auront peut être pas relevé un problème majeur, en ce qui concerne l’utilisation des deniers publics au sujet de la cantine du pôle périscolaire, dont les travaux se sont achevés en 2013.

L’article porte sur l’ouverture d’une nouvelle cantine à l’école maternelle, après réalisation de quelques travaux d’aménagement intérieur dans les locaux de l’ancienne crèche, libérés depuis l’ouverture de la nouvelle au sein du pôle périscolaire. Je ne critique pas l’ouverture de cette nouvelle cantine, puisqu’elle permet aux petits de l’école maternelle de consommer en toute sécurité de vrais repas, dans un espace spécialement conçu et dédié à cet usage. Non. Mon propos porte sur la construction d’un restaurant scolaire dans ce pôle, qui devait initialement accueillir les enfants des deux écoles, maternelle et primaire. Cette construction, qui se déclinait en 3 espaces: crèche, centre de loisirs et restaurant scolaire, ce dernier entrant pour une grande part de son coût. Même si je comprends le bon sens des décisions qui ont été prises, de ne pas l’ouvrir, et de continuer à fonctionner comme auparavant, il n’en reste pas moins que la commune a perçu des subventions, dont les parts respectives ont été chiffrées par structure, puisque toutes n’étaient pas subventionnées par les mêmes financeurs. Or, ne peut on pas se demander si la commune ne devrait pas restituer la part de subventions perçues pour le restaurant scolaire, ou la reporter sur un autre projet à venir? Question ouverte….

Clandestins de Calais dans les Alpes : la majorité départementale et régionale doit se positionner !

portrait-region-navarranneCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, membre du comité central du Front National, secrétaire départemental du FN des Hautes-Alpes
 
Depuis l’annonce faite par le gouvernement de « vider » la jungle de Calais en disséminant dans les villages de France les quelques 12.000 clandestins qui y vivent, la majorité UMP-LR-UDI du département des Hautes-Alpes et ses représentants dans la majorité régionale se font très discrets.
 
Après avoir soutenu la mandature de Nicolas Sarkozy et ses politiques d’accentuation des crises migratoires et d’ingérence au Proche-Orient (comme en Libye), voilà que les choix du pouvoir socialiste laissent une absence de prise de position claire de ces élus qui doivent pourtant rendre des comptes à leurs administrés.
Le Front National des Hautes-Alpes demande plus précisément à Jean-Marie Bernard, président du conseil départemental, ainsi qu’aux vice-présidents régionaux Chantal Eymeoud et Roger Didier (également Maires des communes d’Embrun et de Gap) s’ils comptent soutenir le gouvernement de gauche dans son projet fou ou s’ils rejoignent l’initiative du FN : « nos communes, nos départements et nos régions sans migrant ».

Ubu vs Gribouille

Patrick.deroin.FN.05
Communiqué de presse de Patrick Deroin, secrétaire départemental adjoint du Front National des Hautes-Alpes.

La sénatrice des Hautes-Alpes a saisi le gouvernement pour obtenir une dérogation sur l’utilisation des brouettes dans les vergers.

Le député maire de l’Argentière-La Bessée, quant à lui était intervenu
pour demander une dérogation pour l’ouverture des offices de tourisme en zone montagne.

Ces deux exemples sont représentatifs de l’action de nos parlementaires,
tous partis confondus,  qui accouchent quasi quotidiennement de
nouvelles lois sans intérêt, mais ne veulent surtout pas qu’elles
s’appliquent chez eux.  Ou alors ne se rendent-ils pas compte de leurs
nuisances ? À un  niveau supérieur, notre président décide
unilatéralement un embargo vers la Russie, sans se rendre compte que ce
sont nos propres agriculteurs qui sont les premiers pénalisés.

Le Front National estime que la politique doit avant tout être guidée
par le bon sens et que, tant qu’à faire des lois, peut-être pourrait-on
en promulguer une qui serait affichée dans tous les hémicycles
« PARLEMENTAIRES : RÉFLÉCHISSEZ AVANT D’AGIR ! »

Risoul, capitale du burkini ?

4978589_7_ab40_une-jeune-musulmane-portant-un-burkini-dans-une_9760379ab437232294b602ed51d1f8e3[1]Communiqué de presse de Patrick Deroin, secrétaire départemental adjoint du Front National des Hautes-Alpes.

Après l’agression de Garde Colombe et le camp islamique « hallal » de Pelvoux, DICI TV vient de révéler une affaire de burkini dans un village-vacances de Risoul. Les villes de la côte comme Nice, Cannes, La Ciotat ou Le Touquet y étaient déjà confrontées ; aujourd’hui cela se passe dans les Hautes-Alpes.

Quels que soient le lieu et le support utilisés, l’islamisme avance ses pions, testant la capacité de résistance des autorités et populations locales. D’aucuns diront « laissons les gens vivre selon leur religion ». Il ne s’agit plus de cela. À l’image de la réaction du mari de la porteuse de « burkini », agressant visiblement verbalement et physiquement le directeur du centre de vacances qui fait remarquer le manque d’hygiène lié au port de cette tenue, les radicaux veulent imposer leurs règles.

Rien n’empêche une femme musulmane qui ne souhaite pas porter de bikini ou monokini, de porter une tenue décente à ses yeux sans la provocation de ce vêtement communautariste. On voit bien que le choc est profond entre notre culture chrétienne, dont deux millénaires ont marqué notre histoire, et un projet politico-religieux de l’islam radical : libertés contre interdiction. Mais le Front National rappelle surtout que tout cela n’est que le résultat de l’immigration-invasion imposée les le système UMPS et que nous dénonçons depuis longtemps. Nous regrettons d’avoir encore raison aujourd’hui.

Gares TER des Hautes-Alpes : les fausses promesses de Christian Estrosi

Laragne-01Communiqué de presse de Cyril Gamba, responsable Front National du canton de Laragne et d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur.
 –
Les horaires des espaces de vente de billets dans les gares de Laragne-Montéglin, Serres et Aspres-sur-Buëch seront quasiment réduits à néant au 1er octobre prochain. Après la menace de fermeture des guichets, la SNCF semble vouloir accentuer sa sape du service public. 
Dès les débuts de sa présidence du conseil régional, autorité en matière de transports régionaux, Christian Estrosi se félicitait pourtant d’avoir renégocié avec la SNCF et rappelait sa position concernant les fermetures de guichets : « Ma volonté est au contraire de renforcer la présence humaine afin de lutter contre la fraude et de sécuriser les gares » disait-il. Le moins que l’on puisse dire c’est que c’est raté !
 –

La présence de services publics tels que la gare ou la poste compte autant que celle de services médicaux, écoles, collège et commerces et apportent beaucoup au dynamisme d’une ville. Un guichet dans une gare c’est aussi une présence humaine et rassurante. Ces fermetures annoncées s’ajoutent aux mauvaises conditions que les usagers doivent supporter : retard, mauvais entretien, insécurité…

À nouveau le Front National voit dans cette décision une volonté de délaisser encore un peu plus les territoires ruraux, pourtant déjà bien impacter par l’enclavement et le manque de moyens de transports. Mais les promesses de Christian Estrosi n’engagent que ceux qui ont cru pouvoir les croire…

La supercherie Sarkozy, consorts et compagnie

P1060570recadréeBillet d’humeur de Jean-Luc Cerezo, responsable FN pour la ville de Gap

Depuis plusieurs semaines, plusieurs mois, les élus ou responsables politiques de droite comme de gauche s’agitent.

La France a été confrontée à des événements dramatiques, d’une cruauté et d’une intensité jamais atteinte.

On le voit bien, il n’y a pas une semaine sans un nouveau drame, une nouvelle agression dans notre pays,  chez nos voisins en Belgique, en Allemagne, dans le monde, au nom d’une idéologie fanatique.

Que dire de nos politiques, rien, il n’y a rien à dire, sinon la surenchère de certains, le copié-collé de Nicolas SARKOZY, n’hésitant pas à reprendre à son compte les idées du Front National, idées condamnées en son temps par l’ancien Président de la République, quelle honte, quel revirement, il n’a pas cherché bien loin, soyez rassurés il n’a rien inventé et vous le savez bien…

La dernière surenchère et pas la moindre appartient au Parti Socialiste, Marie Noëlle LIENEMANN, sénatrice de Paris a proposé le 7 août dans les colonnes du JDD  la 6ème semaine de congés payés, de qui se moque-t-on ? Ne sait-elle pas  que nous avons en France près de 6 millions de chômeurs, près de 9 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté, ses laissés pour compte voudraient simplement vivre dignement, apparemment elle l’ignorait… 

François HOLLANDE fait ce qu’il peut, c’est-à-dire pas grand-chose, trop empêtré dans ses convictions et ses contradictions, la tolérance a ses limites…

S’agissant de l’Europe, nous avons assisté à la même parodie, peu après le BREXIT, nos politiques à l’unanimité ont reconnu l’échec de cette Europe, il a fallu un vote courageux du peuple Anglais pour assister à une profusion de propositions des partis de droite et de gauche, je rappelle qu’avant ce vote, l’Europe, cette institution, fonctionnait à merveille, dixit nos hommes politiques de droite et de gauche confondus, rappelez-vous…

La tentation du pouvoir est bien tentante, alors pourquoi s’en priver, les Français n’oublient pas l’échec de la droite dans tous les domaines, elle aussi a eu le pouvoir, qu’en a-t-elle fait ?

Le déclin de la France est amorcé.

 Les Français ne veulent pas d’une France multiconfessionnelle, ils ne veulent pas d’une France coupée en deux, notre  pays Judéo-chrétien, par notre Histoire, notre culture, nos valeurs, le sacrifice de nos anciens, et d’un autre coté la France de l’Islam, ce n’est pas notre France, prenons garde, c’est l’âme de notre pays qui est en danger, le sang versé depuis tant et tant d’années pour défendre nos valeurs, notre intégrité, notre souveraineté  n’aurait-il servi à rien ? 

Le Front National souhaite une France forte, respectée.

Marine Le PEN s’est engagée dans ce combat depuis des années et ne faillira pas à sa tâche et à ses engagements.

Nous comptons sur vous.

 

Séjour islamique dans les Hautes-Alpes : le bal des tartuffes

Patrick.deroin.FN.05Communiqué de presse de Patrick Deroin, secrétaire départemental adjoint du Front National des Hautes-Alpes
 –
L’affaire de l’invitation de l’imam Hassen Bounamcha au séjour de « Vacances éthiques » est révélateur des postures et des discours de la fausse droite et de la vraie gauche. Chacun montre ses muscles. Mais c’est le bal des tartuffes.
 –
Côté « Les Républicains », le responsable départemental Arnaud Murgia oublie un peu vite la responsabilité de sa famille politique dans la monté de l’Islam radical : folle politique migratoire menée (200.000 entrés légales chaque année sous l’UMP), ou encore la création par Nicolas Sarkozy du Conseil Français du Culte Musulman gangrené par les fondamentalistes de l’UOIF, excroissance des Frères Musulmans considérés comme terroristes par de nombreux Etats étrangers.
 –
A gauche, le député-maire de L’Argentière-La Bessée, Joël Giraud demande l’interdiction du camp pour des « risques de troubles à l’ordre public ». Mais si l’ordre public est troublé par le groupe islamique, c’est sur ce groupe qu’il faut agir directement et donc (enfin !) expulser l’imam et tous ceux qui menacent notre territoire. Mais dans cette période pré-électorale, Joël Giraud rechigne peut-être à attaquer une nouvelle « clientèle » à qui il a ouvert récemment les colonnes de son magazine municipal : « dans un esprit de partage, de tolérance et de respect, Mine d’infos s’ouvre à la communauté musulmane qui réitère ses engagements dans notre société ».
 –
Le Front National rappelle que ce n’est pas la pratique des cultes en général qui pose un problème à notre vivre ensemble. C’est bien la présence massive d’une population d’étrangers qui rend impossible l’assimilation, ainsi que le caractère spécifique de l’Islam, mélange politico-religieux dont les risques et les effets sont niés par tous ceux qui ont dirigé la France depuis 40 ans, et leurs soutiens.

Prédicateur radical dans les Hautes-Alpes (suite)

Navarranne.bras.tlnCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, membre du comité central du Front National
 –
La caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf) a décidé de ne pas verser de subventions au séjour du centre « Vacances éthiques » qui doit accueillir fin août à Vallouise (Hautes-Alpes) l’imam-guérisseur radical Hassen Bounamcha, tunisien anciennement menacé d’expulsion par le gouvernement mais toujours sur notre territoire. 
 –
La présence du religieux avait soulevé un légitime émoi. La subvention du séjour par la CAF relevait du scandale. L’action des patriotes a été efficace sur ce point.
 –
Cela prouve que la vigilance et la pugnacité paye. Le Front National des Hautes-Alpes s’en félicite et appelle toutes et tous à continuer ce travail de « lanceur d’alerte » bien utile.