Le dernier wagon

Billet d’humeur de Jean-Luc Cerezo, responsable Front National de la ville de Gap

10359497Le parti socialiste est en décomposition avancée, il ne reste que quelques fidèles pas vraiment convaincus.

Quelques-uns s’accrochent, beaucoup décrochent.

Ils ont senti le vent tourner, ils suivent leur prédicateur, Manuel VALLS et bien d’autres socialistes ont rejoint le camp MACRON, il faut bien sauver les meubles, MACRON décrié il n’y a pas si longtemps par le pouvoir en place, n’avait-il pas critiqué et quitté le gouvernement auquel il appartenait.

À présent tout a changé, tout ce petit monde est d’accord, on peut se demander sur quoi, les ennemis d’hier sont les amis d’aujourd’hui.

Il en vient même de la droite, le centre n’en parlons pas, il n’a jamais su où il allait, changeant de bord à chaque élection, c’est qu’on appelle…un parti de conviction…

Le Chef de l’État qui se doit d’être intègre de par sa fonction a pris la parole et s’immisce dans la campagne présidentielle, mettant en garde les électeurs sur un vote « populiste » de droite comme de gauche.

Le dernier train socialiste est en route, aux commandes : MACRON, qui conduit péniblement ce convoi hétéroclite, composé d’hommes et de femmes du passé, chaque homme politique peu importe sa couleur, ses engagements, sa famille politique a sa place, chacun s’accroche au dernier wagon, la plupart veulent des places, c’est certain.

Vous les politiques, vous avez pendant des années, oubliés, le train du désespoir, le train du renoncement, le train de la pauvreté, le train de l’oubli, le train de la peur et vous osez maintenant prétendre que vous avez compris les incompris, c’est juste indécent.

Pour vous, ces trains étaient des trains fantômes, vous ne les avez pas vu ou vous n’avez pas voulu les voir…

Les Français dans la difficulté auront compris votre stratégie, à l’approche des élections vous pensez à eux, vous promettez, les promesses n’engagent que vous, et puis plus rien ne se passe, comme d’habitude.

MACRON promet, il promet d’augmenter la CSG, il promet de baisser l’impôt sur la fortune, qui de nous est concerné par cette réforme, il promet d’augmenter le nombre d’étrangers en France en favorisant les visas, à croire que nous n’avons pas de crise chez nous, c’est tout simplement insensé.

Il veut, et c’est plus grave, mettre en péril notre culture, notre histoire, nos valeurs, nos coutumes, relisez ses discours et déclarations, ils sont édifiants.

Ceux qui ont conduit notre pays à la ruine ne changeront rien, ils ne feront qu’aggraver cette situation, en privilégiant le mondialisme, le libre-échangisme sans règle aucune, dans une Europe passoire, à bout de souffle, désemparée et inefficace.

Il faut sauver notre pays, la France, c’est la mission première de Marine le PEN.

C’est un défi, car elle se bat contre tous ou presque tous, des intérêts financiers sont en jeu.

Nous luttons, nous vaincrons, certain de défendre la bonne cause, votre cause.

VIVE MARINE.

Pierre-Bernard Reymond et Joël Giraud : tous derrière Macron

sans-titre2Communiqué de presse de Patrick Deroin, secrétaire départemental du Front National des Hautes-Alpes

En 2015, à l’occasion des élections régionales, les socialistes avaient appelé à voter pour Christian Estrosi. On se doutait bien que ce marché, passé entre une fausse gauche  et la pseudo droite, était une dette qu’il faudrait bien rembourser un jour. C’est fait : Pierre Bernard-Reymond appelle à voter pour Macron. Il rejoint en cela son compère Joël Giraud, qui tout radical de gauche qu’il se proclame, ne soutient pas le candidat adoubé par son parti et se range également derrière Emmanuel  Macron.

Marine Le Pen, dont la devise est :  « Au nom du peuple », ne passe pas par telle ou telle alliance de circonstance pour briguer le poste suprême de notre démocratie. Elle s’adresse au peuple et tiendra sa légitimité du peuple. La France, dans la situation où elle se trouve suite à tant d’années d’incurie, a besoin d’une poigne ferme pour redresser et tenir la barre. Les  compromis, obligatoires pour faire avancer un navire où le capitaine devra tenir compte de ses seconds  qui vont de la droite molle à la gauche marxiste en passant par l’extrême-centre, le pousseront à faire des ronds dans l’eau, sans jamais tenir aucun cap.

Au fait, deux personnalités de la politique haut-alpine, soi-disant opposées, sensées redonner le goût de la politique à leurs concitoyens et qui s’entendent comme larrons en foire, ça ne vous rappelle rien ? Dommage que le Front National n’ait pas été invité à ce pseudo-débat, il l’eut fait avancer, au lieu d’endormir son auditoire.

Première circonscription des Hautes-Alpes : Patrick Deroin candidat du Front National

sans-titre2Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, membre du comité central du Front National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur
Marine Le Pen a donné il y a quelques jours à Patrick Deroin l’investiture du Front National dans la première circonscription des Hautes-Alpes.
Né le 11 mai 1953 à Paris, père de deux enfants, cet ancien officier de Marine ayant quitté le service actif en 2009 s’installe alors dans les Hautes-Alpes où il continue jusqu’en 2016 à servir ans la réserve opérationnelle interarmées. Préférant être acteur que spectateur, il adhère au Front National en 2009 pour mettre ses actes en adéquation avec ses convictions, mouvement dont il est aujourd’hui notre secrétaire départemental. Il a notamment été candidat aux élections départementales et régionales de 2015.
Animateur bénévole dans de nombreuses associations, amateur de jardinage, de randonnées et passionné par les trains et les transports ferroviaires, il sera le recours des patriotes pour les représenter à l’Assemblée nationale en juin prochain pour y défendre la France et les Français d’abord !

Le bal des vampires

Billet d’humeur de Jean-Luc Cerezo, responsable Front National de la ville de Gap.

Ils sont tous assoiffés de pouvoir, tous ces anciens ministres, MACRON, FILLON, ont gouverné notre pays avec le résultat que l’on connaît.

Ces candidats ont oublié un peu vite leurs échecs, leurs idéologies qui ont conduit notre pays dans l’abime.

MACRON, FILLON veulent nous conduire à une mondialisation effrénée où le Français sera un individu parmi les autres individus, de nations, de cultures, de coutumes différentes dans notre propre pays : la France. Car c’est de cela dont il s’agit, ce sera à nous d’accepter tout et n’importe quoi.

MACRON souhaite partager notre pays à qui veut bien venir et ils sont nombreux, attirés par les généreuses conditions d’accueil de la France.

Il n’a cure de notre histoire, de notre civilisation, de notre culture, il oublie un peu vite qu’il est en France et qu’il doit défendre les Français…

Allons-nous nous soumettre ?

Ces habitués de l’échec veulent encore et un peu plus purger les classes moyennes mais aussi les gens en difficulté, CSG augmentée pour l’un, TVA pour l’autre…

Européistes convaincus, ils veulent continuer avec Bruxelles cette mascarade, qui consiste à gouverner par procuration et de fait accorder les pleins pouvoirs à l’UE, nous n’avons pas besoin d’une marionnette à l’Élysée.

Marine LE PEN est une femme de caractère qui ne se laissera pas dicter sa pensée, le pouvoir en place, les médias, le grand capital, rien ne détournera Marine Le PEN de son projet, de sa mission sauver la France et les Français.

D’un côté l’Union Européenne, de l’autre l’union des Français et Patriotes.

Vous reprendrez bien un peu de leur bonne soupe migrante ?

soup-306021_960_720Communiqué de presse de la fédération Front National des Hautes-Alpes

La saison hivernale se prête traditionnellement aux soupes multiples et variées pour faire face aux basses températures qui nous engourdissent : soupes de légumes, soupe aux choux, aux potirons… Mais avec l’arrivée du printemps, l’AAA (Association pour l’Animation des Alberts) en collaboration avec l’Office du tourisme de Montgenèvre innove, en la matière, en nous proposant une « soupe migrante » le 1er avril 2017. Un poisson d’avril direz-vous, certainement pas…

On peut s’interroger dans un premier temps sur la composition de la soupe migrante à travers ses différents ingrédients ? Mondialisme, haine de la France, dédain de l’identité française, immigration pour tous et destruction des frontières en font certainement partie. Dans un second temps,  la fédération départementale du Front National porte à la connaissance des  habitants des Alberts et de Montgenèvre que leurs impôts locaux  sont utilisés, sans leur consentement, à des fins de propagande mondialiste  qui vise tout simplement à faire accepter aux populations indigènes (nous !) une immigration illégale comme un fait normal, qui exalte notre humanisme et notre bonté d’âme .

Malgré ses recherches approfondies, le Front National  n’a pas trouvé la composition de la soupe migrante sur Marmiton.com, ni dans aucun  livre de cuisine, preuve une nouvelle fois que la gauche et la fausse droite ne savent  faire que du hors sol, départi de la réalité, et ce uniquement dans un but électoraliste. Serait-ce trop demander aux élus de ces partis de se soucier des problèmes de leurs électeurs, bien réels, avant de vouloir faire la fête avec le reste du monde ?

Campagne présidentielle : les rendez-vous de la semaine

logo-marine-presidente

L’élection présidentielle arrivant à grands pas  il est temps de nous mettre en ordre de marche pour cette dernière ligne droite qui mènera Marine et les idées défendues par le Font National au pouvoir.

Lors d’une réunion d’information ouverte à tous, Patrick Deroin, secrétaire départemental, déclinera les engagements de Marine ainsi que les moyens que nous emploierons pour les diffuser le plus largement possible.

►Cinéma Le Royal, rue Pasteur à Gap, le jeudi 30 mars de 18H30 à 20H00. 

Le lendemain, Cyril Gamba, secrétaire départemental du FNJ, tiendra une réunion de secteur à Upaix en présence d’Amaury Navarranne et de Patrick Deroin.

►Vendredi 31 mars à 18h en la Chapelle des pénitents, à Upaix Le village.

Notre combat

Billet d’humeur de Jean-Luc Cerezo, responsable Front National de la ville de Gap.

mlp_twittercover_francepuissante

Les partis politiques de droite, de gauche et du centre ne ménagent pas leurs efforts pour combattre le Front National, il ne se passe pas un jour sans qu’un adversaire politique n’enfonce un peu plus le clou, le clou de la rédemption ?

Nous nous n’avons pas  un bilan à défendre, nous n’avons pas eu la possibilité de mette en œuvre notre programme politique, sauf dans les communes que nous dirigeons et là nous avons été plébiscités, bonne gestion, baisse de la fiscalité, baisse de la délinquance…

Nos adversaires n’ont-ils rien d’autre à proposer aux électeurs Français que la critique de notre parti ? On en doute…

Le Front National combat uniquement la souffrance de beaucoup de Français.

Le Front National combat ce qui fait souffrir les Français depuis des années, la pauvreté, la précarité, le chômage, l’instabilité, le désordre, la violence, la régression sociale, la baisse du pouvoir d’achat (environ 350€ par mois et par personne depuis 2001)

Le vrai combat, c’est de lutter contre les inégalités sociales, les riches n’ont jamais été aussi riches et les pauvres aussi pauvres et de plus en plus nombreux, c’est un fait établi et une profonde injustice.

Le vrai combat, c’est aussi de proposer une solution globale de sortie de crise, car nous sommes bien en crise, crise institutionnelle, car le peuple est désabusé par les pouvoirs politiques, crise de l’emploi, crise du logement qui laisse sur la route nombre de Français, crise agricole qui chaque année fait de nombreuses victimes, ces agriculteurs qui n’en peuvent plus, la liste est longue.

Les gouvernements de droite et de gauche sont passés par là, ils se rejettent mutuellement la responsabilité de ces échecs (responsable mais pas coupable)

L’héritage est lourd, car bien des pans de notre société sont à l’agonie, la justice, la police, l’armée, les services hospitaliers, les pompiers sont aux abois, ils appellent à l’aide depuis des années et rien ne se passe, les effectifs de ces corporations ont fondu comme neige au soleil pour un travail toujours aussi difficile, sans reconnaissance aucune.

Il faut un changement radical de politique, la même depuis 20 ans et pour quels résultats?

C’est le défi et le combat de Marine LE PEN, relever la France, notre pays sortira grandi de ces années d’incurie.

FRANÇAIS, FRANCAISES LA FATALITE N’EXISTE PAS, LE VRAI CHANGEMENT EST POSSIBLE GRACE A VOUS ET POUR VOUS.

Fuyons Macron

Billet d’humeur de Jean-Luc Cerezo, responsable Front National de la ville de Gap

Qu’est-ce que la macronite ?

C’est une maladie sournoise, dont il convient de se méfier.

C5w6FU7WgAAvxux

Prenez un énarque, de préférence issu de la finance, une première expérience en politique inachevée, mais où le candidat malgré son abandon de poste, a encore des attaches. Saupoudrez de personnes influentes dans le monde de la finance, rajoutez quelques entreprises de communication. Vous obtenez un pur produit du marketing made in France finance.

Ce produit mis en orbite tourne sur lui-même, n’écoutant que ses mentors, de la grande finance, de ses amis banquiers, de l’union européenne, ne cherchez pas : ce sont les mêmes…

Ce mondialiste convaincu n’a pas le culte de la réussite puisque qu’il a échoué dans son ancien ministère, n’en déplaise à certains. Que dire de ses objectifs vis-à-vis de l’immigration clandestine, de ces pseudos réfugiés, car tous ne sont pas des réfugiés, de cette invasion programmée avec l’assentiment de l’Europe, Monsieur MACRON n’a rien à dire, il n’a rien prévu, ce n’est pas sa préoccupation, ignore-t-il cette problématique qui prend de l’ampleur et accroît chaque jour la pauvreté en France, demandez à nos concitoyens mal logés , sans emploi, sans soins médicaux ou presque, les abandonnés du système, de la société, de ses nouveaux pauvres chaque jour plus nombreux ( 9 millions de Français vivent actuellement sous le seuil de pauvreté )

Ce candidat a salué la gestion de la crise migratoire effectuée par la chancelière allemande Angela MERKEL, il souhaite également que de plus nombreux visas soient accordés aux ressortissants algériens, il souhaite que notre pays soit plus accueillant.

Monsieur MACRON, le seuil est atteint, nul n’est besoin d’étrangers pour que la France se redresse, nul n’est besoin d’étrangers pour faire baisser le chômage, c’est une utopie, nul n’est besoin d’étrangers pour vivre mieux, nul n’est besoin d’étrangers pour vivre en sécurité dans notre pays.

La richesse, c’est notre terre de France, ce sont nos racines, nos valeurs, notre culture ne vous en déplaise, la culture française existe bien, c’est notre histoire dont nous devons être fiers, car porteuse de liberté, cette richesse, ce sont ces hommes, ce sont ces femmes, ces soldats qui nous ont permis d’exister en tant que nation.

Notre nation est une et indivisible, ne portez pas le discrédit sur nos aînés, nos aïeux, si vous êtes libre aujourd’hui, c’est grâce à eux.

Que dire de votre volonté d’exonérer 80% de Français de la taxe d’habitation, ou allez-vous puiser ce manque à gagner considérable attendu par les collectivités territoriales, vous envisagez l’augmentation de la CSG, n’est-ce pas là un nouvel impôt qui va grever le budget des ménages, des retraités, ce qui est donné d’une main sera repris de l’autre, c’est un effet d’annonce, une illusion, votre spécialité…

C5w6Z-6WgAAHw3t

Le doute n’est plus permis, vous êtes le candidat du système en place depuis des années, les Français auront compris.

La pêche aux voix a commencé, vous êtes accroché à votre hameçon comme un appât pour le poisson, non Monsieur MACRON, nous ne sommes pas des poissons…

Macron est le spécialiste de la démolition, démolition programmée de notre état en tant que nation, démolition commanditée par l’union européenne et la finance.

Nous voulons, nous une France forte, souveraine, respectée.

C’est le projet de Marine LE PEN, le projet de Front National, notre projet.